Un sursis pour la centrale thermique de Cordemais

24 octobre 2016 à 3h14 par Dolorès CHARLES

HIT WEST

Un sursis pour la centrale thermique de Cordemais : la taxe carbone spécifique aux centrales à charbon n’a pas été inscrite au Projet de Loi de Finances 2017, en fin de semaine dernière – une décision appréciée par la députée PS Karine Daniel. Cette taxe fait peser de lourdes inquiétudes dès 2017 sur l’avenir des centrales en France. Ce sursis va leur permettre de préparer leur transition d’ici leur fermeture en 2023… A Cordemais en Loire-Atlantique, où 2.000 salariés sont concernés, un projet de reconversion vers le mix charbon-biomasse est en cours.