Un seul repreneur pour les chantiers STX

27 décembre 2016 à 13h11 par Fabien GONZALES

Il n'y aurait plus qu'un seul candidat en course pour reprendre les chantiers navals de St-Nazaire

HIT WEST

Un seul repreneur a déposé dans les temps un dossier pour les chantiers navals de Saint-Nazaire, en vente face aux difficultés de la maison-mère, le groupe sud-coréen STX Offshore and Shipbuilding, en redressement judiciaire. Il s’agirait du concurrent italien Fincantieri. Dès la semaine prochaine, mardi, la justice de Séoul doit annoncer si l’offre est acceptée. Si elle ne l’est pas, un nouvel appel d’offres sera lancé.


Des élus locaux et syndicats comme la CFDT ne cachent pas leur inquiétude, quant au projet industriel de l’italien. Dans un communiqué, Christophe Clergeau, conseiller régional PS, déclare ce matin que « l’Etat doit s'opposer à ce rachat (en cas de validation de l’offre) et faire émerger une solution alternative régionale et nationale. »


Rappelons que les chantiers de Saint-Nazaire eux se portent bien avec un carnet de commandes plein jusqu’en 2026. STX France compte 2.600 salariés et fait travailler environ 5.000 sous-traitants.


Par ailleurs, le groupe DCNS se dit toujours intéressé pour entrer dans le capital de STX France, pour y construire des navires militaires de grande taille. Un intérêt de défense nationale. La prise de participation serait minoritaire.