Bretagne

Un p'tit quart d'heure de lecture dans les écoles bretonnes

20 octobre 2019 à 09h20 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Yann Launay pour Hit West

Se mettre dans le silence et lire pendant quinze minutes : c’est ce que le Rectorat de Rennes a proposé vendredi à tous les établissements scolaires bretons, de l’école à l’université. Reportage de Yann Launay.

C'est l'opération baptisée "ensemble chacun son livre", et c'est une façon de promouvoir le « quart d’heure de lecture » voulu par le ministère de l’Education nationale. Un dispositif déjà en place dans certains établissements de l’Ouest : c’est le cas par exemple depuis la rentrée au collège Germaine Tillion de La Mézière, près de Rennes, où tous les élèves ouvrent le livre ou le magazine de leur choix, dans la classe, avant le démarrage du premier cours de l'après-midi. Dans leur immense majorité, les collégiens jouent le jeu. Exemple avec ces élèves de 3ème B rencontrés par Yann Launay.

Écouter le podcast

"Cela apaise, on pense à autre chose, ça sort un peu du contexte scolaire... On peut choisir ce que l'on veut : des bd, des romans... là j'ai choisi Harry Potter, ça ma plaît, sinon quand on m'impose des livres, j'aime pas... je trouve que c'est bien, parce que chez moi je n'ai pas l'habitude de lire... cela me permet de me concentrer, d'apprendre des nouveaux mots..."

Fabienne Rocher enseigne le français au collège Germaine Tillion. Comme ses collègues, elle-même prend son livre en même temps que les élèves, 4 jours par semaine, de 13h50 à 14h10. Pour Fabienne Rocher, ces 20 minutes de lecture sont bénéfiques pour les élèves :

Écouter le podcast

« C’est vraiment un temps calme, un moment de concentration, un moment de silence. Les élèves sont à la fois dans leur bulle de lecture et avec les autres. Comme ils sont déjà dans la salle de classe, c’est une ambiance qui perdure sur le temps de travail qui suit… Nos élèves sont libres de choisir ce qu’ils vont lire, on a ouvert la possibilité de lire des bandes dessinées ou des magazines, et pas seulement des œuvres littéraires qui seraient inscrites dans les programmes… »

C'est avant tout ludique....

Pour le recteur, Emmanuel Ethis, l'opération "Ensemble chacun son livre", à l'échelle de l'académie toute entière, ne doit être vécue comme une contrainte :

Écouter le podcast

"Ce n'est pas une obligation, c'est une proposition de challenge commun, avant tout ludique... C'est quelque chose qui est accessible à tous : on est tous capables d'ouvrir un livre un quart d'heure... et ce qu'il en ressort toujours, c'est aussi les conversations très riches que l'on a après pour pouvoir se recommander des lectures..."

QUART D HEURE LECTURE COLLEGE GERMAINE TILLION LA MEZIERE 3EME B ELEVES 1.jpg (280 KB)

@YannLaunay

L'opération devrait se répéter dans les mois qui viennent :

Écouter le podcast

"On pense au moins la renouveler une fois par trimestre, on va analyser comment les choses se sont passées, c'est une expérimentation... Et on espère qu'une fois que la Bretagne se sera mise à lire au même moment, la France se mettra à lire tous en même temp, imaginez l'image géniale depuis l'étranger : un pays qui s'arrête un quart d'heure pour lire..."

QUART D HEURE LECTURE COLLEGE GERMAINE TILLION FABIENNE ROCHER.jpg (243 KB)

@YannLaunay