Un mardi noir dans les lycées ?

11 décembre 2018 à 3h30 par Katell LAGRE

Le syndicat UNL-SD a promis un «Émardi noirÉ» ce mardi dans tous les lycées.

HIT WEST

Les lycéens continuent à bloquer leurs établissements notamment à Rennes, Brest, Quimper, Nantes, La Roche s/Yon et St-Nazaire. Les jeunes dénoncent ParcourSUP et la réforme du BAC. Ce mouvement devrait s'intensifier ce mardi. Le syndicat lycéen UNL appelant à un "mardi noir" dans toute la France.

Hier moins d’une dizaine de lycées était bloqué en Loire-Atlantique. Les Bourdonnières, Camus, Monge à Nantes… mais aussi à Pornic ou Rezé. C’est au lycée Nelson Mandela sur l’île de Nantes que la situation a été la plus tendue avec l’incendie de poubelles et des jets de projectiles sur les forces de l’ordre. A La Roche sur Yon, une centaine de lycéens a manifesté. Une action ui a dégénéré en début d’après-midi, près du Lycée Pierre Mendès-France.

Enfin à St-Nazaire, les profs du lycée Aristide-Briand appellent à une journée éducation morte vendredi pour dénoncer le manque de moyens, la réforme du lycée général et professionnel et les suppressions de postes dans l'enseignement.

A Rennes II c'est bloqué, rouvert à Nantes

La fac de Rennes 2 est également bloquée depuis lundi, et pour une durée illimitée. A Nantes, l'Université a rouvert ses portes. Les étudiants luttent notamment contre l'augmentation des droits d'inscription pour leurs collègues étrangers. Mais un « blocus jeudi » a été voté selon « Université de Nantes en lutte ».