Un chauffard relaxé grâce à un radar non-conforme.

4 avril 2017 à 7h15 par La rédaction

HIT WEST

Un chauffard relaxé grâce à un radar non-conforme. Un parisien au volant de sa Porsche, contrôlé l’été 2015 à 148 au lieu de 90 km/h sur l’a11 prés d’Angers. Ce qui lui vaut un retrait de permis et une convocation devant le tribunal. Au procès, l’avocat demande les papiers du radar et constate qu’il n’est pas en règle. Les radars doivent être contrôlés tous les ans, et là ce n’est pas le cas, le dernier check up remonte à plus de 2 ans. Résultat : l’automobiliste est relaxé et repart avec son permis.