Un an après l'abandon, documentaire au coeur de la ZAD ce soir sur France 3

14 janvier 2019 à 4h12 par Dolorès CHARLES

Cela fera un an jeudi. Le 17 janvier 2018, le Premier Ministre Edouard Philippe annonçait l'abandon pur et simple du projet d'aéroport à Notre Dame des Landes, au nord de Nantes, après des années de lutte, de décisions de justice et de combats politiques.

HIT WEST
Crédit: France 3

Un an après, les habitants et soutiens à l’ex-ZAD prévoient des animations ce jeudi pour fêter cette date-anniversaire, et ce lundi soir un documentaire inédit intitulé « NDDL : La reconquête » est projeté après Soir 3, sur France 3 Pays de la Loire. Cinq ans après le documentaire « Le Tarmac est dans le Pré » le réalisateur Thibault Férié est retourné sur la ZAD au lendemain de l’abandon, pour retrouver les protagonistes des deux camps et nous raconter une nouvelle histoire. Une année « de transition violente » estime-t-il.

Écouter le podcast

"Le film essaie de raconter cette aventure humaine, et cette aventure politique, que représente le devenir des terres de Notre-Dame-des-Landes c'est à dire 1600 hectares qui du jour au lendemain, d'une certaine manière, suite à l'abandon du projet, se sont découverts, ont été rendus disponibles avec de part et d'autre, des camps qui avaient pour ce territoire là différents projets, différentes visions, et parfois différents appétits. "

L’ambition de ce documentaire n’était pas de produire un regard objectif. Thibault Férié.

Écouter le podcast

"Ce qui avait à raconter me paraissait c'est assez limpide, c'est à dire que sur ces 1.600 hectares qui ont quand même été défendus et de fait sauvés du béton par ces occupations, ces résistances, et cette lutte, on avait des gens, jeunes et moins jeunes, agriculteurs, paysans mais pas seulement, qui avaient quelque chose à proposer pour ce territoire-là en particulier, et peut-être pour l'agriculture en général, c'est à dire que d'un coté il y avait une proposition, une intelligence au travail et la tentative de quelque chose, tentative modeste d'ailleurs, mais qui peut donner plein de pistes sur des questions aussi importantes que l'environnement, la nourriture, une fois de plus la vie dans les campagnes ... voilà et de l'autre côté, force est de constater que nous avions un Etat, qui à tout prix et par n'importe quel moyen, a voulu tout au long de cette année, écraser cette tentative."

Un acharnement de violences assez incompréhensible

Thibault Férié était au cœur de l’opération d’évacuation sur la ZAD, au moment où les forces de l’ordre se sont opposées aux zadistes. Une « guerre unilatérale » selon lui.

Écouter le podcast

" D'un côté, il y avait des chars et en face il y avait des vélos ... donc il n'y avait pas de guerre à proprement parler. J'ai surtout vu un déploiement de forces et un déploiement de violences qui était assez incompréhensible. Une des ambitions du film est d'essayer de comprendre entre les lignes, pourquoi cette tentative là une fois de plus était aussi insupportable pour un pouvoir local et pour l'Etat et pourquoi il y avait cette espèce d'acharnement à écraser cela une fois de plus."

"Notre-Dame-des-Landes, la reconquête" : un documentaire inédit à voir donc sur France 3 Pays de la Loire ce lundi soir, après Soir 3 (52 minutes), et en diffusion nationale ce jeudi à 23h45 (version 67 minutes).
Le film sera rediffusé vendredi matin à 9h15 - version 67 minutes – sur France 3 PDL, et sera disponible en replay sur pdl.france3.fr

La ZAD : un sujet hautement sensible…

Une polémique a éclaté sur le non-soutien par la Région des Pays de la Loire à la réalisation de ce documentaire. En fait, un Comité technique de soutien à la création audiovisuelle en région, mené par un collège de professionnels, a voté pour ce soutien, en raison de sa qualité artistique, mais ce soutien a été retoqué. Plus d’une quarantaine d’auteurs ligériens ont signé une lettre ouverte à la présidente de Région, Christelle Morançais, suite au refus des élus d’attribuer cette aide de 25 000 euros à la production.

Plus de 6 millions de passagers à Nantes-Atlantique

Dans le même temps, Nantes-Atlantique publie son trafic 2018, et l’aéroport enregistre la meilleure progression des grands aéroports français, avec un trafic en augmentation de 13%, entre les années 2017 et 2018, et une fréquentation autour de 6,2 millions de passagers accueillis, soit 710.000 passagers supplémentaires (toujours par rapport à 2017). Cette année, Nantes-Atlantique a connu 14 ouvertures de lignes, soit 106 au total (destinations directes).

Un plan de gêne sonore à Bouguenais

A Bouguenais, c’est à partir d’aujourd’hui (et jusqu’au 15 février) que les habitants peuvent consulter les documents relatifs au projet de futur PGS – le Plan de Gêne Sonore… Un nouveau plan est en effet à l’étude après l’abandon officiel du projet à NDDL. Il définit les zones dans lesquelles les propriétaires peuvent demander une aide financière pour des travaux d'insonorisation, et pallier les nuisances.