Un agenda de réouvertures, du 19 mai au 30 juin

30 avril 2021 à 0h54 - Modifié : 7 mai 2021 à 9h47 par Dolorès CHARLES

HIT WEST

Le Chef de l'Etat Emmanuel Macron a présenté hier les phases du déconfinement en France avec un certain nombre de réouvertures sur tout le territoire national. Seul frein, le taux d'incidence, qui s'il dépasse les 400 cas pour 100 000 habitants bloquera ces ouvertures.

L’agenda de réouverture dévoilé à compter du 19 mai. On savait déjà que le 3 mai (lundi) sonnerait le retour à l’école des collégiens et lycéens (en demi-jauge), la fin des attestations et la fin de la limite des déplacements dans un rayon de 10 kms, mais hier le Président Emmanuel Macron a donné d’autres dates - le 19 mai pour la réouverture des commerces et terrasses de restaurants, avec un maximum de 6 à table. Ouverture aussi avec jauges des musées, cinémas, théâtres et des enceintes sportives (800 en intérieur et 1 000 en extérieur), et couvre-feu décalé à 21 heures au lieu de 19 heures.


19 mai, 9 juin et 30 juin

Pour prendre une bière dans un café, manger en intérieur au restaurant, ou courir dans une salle de sport, il faudra attendre le 9 juin. Les jauges passeront à 5 000 personnes pour les lieux culturels et sportifs, salons et autres foires, avec pass sanitaire (vaccin ou test négatif) et puis le couvre-feu sera repoussé à 23 heures. Ce couvre-feu sera totalement levé à la fin juin. Dès cet été, il n'y aura plus de jauge, mais les gestes barrières devront être maintenus. Grandes oubliées, les discothèques restent fermées.


Ces mesures sont appliquées sur tout le territoire. La territorialisation entrera en vigueur, si des secteurs enregistrent des taux d'incidence au-delà des 400 infections pour 100 000 habitants. Un taux, qui serait une menace de saturation des services de réanimation.

VACCINATION

La campagne vaccinale s'ouvre aux obèses, quel que soit l'âge, dès ce week-end mais le gouvernement préfère encore prioriser les tranches d'âge, et ne pas ouvrir la campagne aux plus jeunes malgré les nombreux créneaux disponilbes. Ce calendrier peut étonner, alors que la situation s’améliore, 5 804 malades en soins critiques et 29 000 hospitalisés, mais le pays déplore encore 321 morts. Le variant indien a été décelé pour la première fois dans le Lot et Garonne hier.