Pays de la Loire

Tourisme : la région Pays de la Loire positive

26 août 2020 à 14h32 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Dolorès Charles (Hit West)

La Région Pays de la Loire a donné les premières tendances de la saison touristique ce matin, et elles sont plutôt positives.

Certes, la fréquentation étrangère est en baisse, vu le contexte sanitaire et les restrictions dans les déplacements, mais le territoire a su séduire la clientèle française et en particulier ligérienne… Un effet positif lié à la campagne de communication lancée par la Région, incitant les ligériens à privilégier le tourisme de proximité… Le littoral Atlantique, l’hébergement en gîte, la Loire à vélo sont les gagnants de cette saison post-confinement. Ecoutez ce que retient la présidente de région Christelle Morançais, avec Dolorès Charles.

Écouter le podcast

"C'est encore une fois une saison qui a été plutôt positive, maintenant ce qui est difficile c'est notamment pour les campings et en particulier ceux qui avaient une clientèle étrangère - pour certains c'est 80% de leur chiffre d'affaire. Sur les sites plutôt d'extérieur, on voit que tous les parcs zoologiques ont bien fonctionné, tout ce qui est littoral également, etc. Au global, c'est plutôt une campagne positive maintenant la prudence c'est la suite en septembre. On sait bien que pour la clientèle touristique d'affaire ce sera compliqué, parce que dans cette période difficile les premiers postes qui sont regardés dans les entreprises, ce sont les postes "communication et séminaires", et là on n'aura pas cette clientèle..."

La Mayenne : grande perdante

Parmi les perdants, il y a la Mayenne, sous les feux de l’actualité cet été face à la situation sanitaire. La forte médiatisation a généré jusqu’à 80% d’annulation des réservations de clients étrangers. Christelle Morançais :

Écouter le podcast

"Je déplore vraiment l'acharnement médiatique national sur le département de la Mayenne, car en effet il y a eu des cas de covid-19 positifs, mais parce qu'on a testé aussi massivement, mais ce qu'il faut regarder c'est le taux d'hospitalisation qui n'a pas été en augmentation. Globalement en Pays de la Loire, on a constaté une montée du virus parce qu'on teste largement, mais l'hospitalisation n'est pas là, car les gens sont raisonnables. Il faut appliquer les gestes barrières, il faut vivre avec ce virus... La vie d'avant le 16 mars est derrière nous malheureusement. Apprendre à vivre, c'est de porter le masque, avoir les gestes barrières mais continuer à visiter la région des Pays de la Loire."

Le secteur touristique est un secteur économique crucial en Pays de la Loire (2ème secteur derrière l’agro-alimentaire. Il représente 6,2 milliards d’euros de retombées sur le territoire et 44 500 emplois (65 000 en pleine saison).

IMG_3503.JPG (838 KB)

Le succès des Gîtes de France

Si les hôtels, les campings et les villages vacances du littoral accusent une forte baisse d’activité cet été, les gîtes ruraux tirent leur épingle du jeu. Ce type d’hébergement a sûrement été perçu comme plus rassurant par les touristes. Antoine Priouzeau, vice-président des Gîtes de France.

Écouter le podcast

"Quand on arrive dans un gîte rural ou une chambre d'hôte, on s'aperçoit que l'environnement, la nature, les produits, cette convivialité et la confiance sont là, et à partir de là, eh bien on s'installe et on passe un excellent séjour... Je crois qu'on a su rebondir par rapport à cette situation, il faut continuer à s'inscrir dans ce shéma là, et puis le covid on va vivre avec, la vie ne va pas s'arrêter et nous avons besoin de nous oxygéner et là la marque Gîtes de France peut nous offrir ce moyen de profiter de cet environnement..."

Les gîtes de France ont même connu un mois d’août 2020 exceptionnel, et la Fédération Régionale croit dans l’arrière-saison :

Écouter le podcast

"Le mois d'août est un très bon mois d'août pour nous, meilleur que 2019 pour la région Pays de la loire, ce qui est une surprise même pour nous : Alors on croit beaucoup sur le mois de septembre avec la clientèle qui rejette la masse globale (et qui) compte séjourner sur la région PDL, et puis on a tellement de sites magnifiques, de pôles touristiques remarquables, on pense au vélo, au surf, aux zoos, au monde animal et puis cette nature simple ... qui nous émerveille tous les jours, que parfois on ignorait, eh biennous on peut vous l'offrir... "

Le message est donc plutôt positif en Pays de la Loire, mais il reste des inquiétudes pour le secteur des discothèques par exemple (les boîtes de nuit restent fermées), et pour le tourisme d’affaire lui aussi très impacté par la crise sanitaire.

Des terrasses appréciées en ville

En métropole, la saison n’a globalement pas été très bonne. Près de 60% des professionnels du tourisme urbain enregistrent une fréquentation à la baisse cet été, dont notamment 86% des hôtels. Voyons les disparités relevées par le Groupement National des Indépendants Hôtellerie – Restauration, avec Catherine Quérard présidente du GNI Grand Ouest.

Écouter le podcast

"Sur la partie juillet / août, on est à l'équilibre sur toute la partie littoral et sur le tourisme rural, qui est en amélioration par rapport à l'année dernière. Sur le tourisme lié aux métropoles / grandes villes, c'est un peu plus atone... Il y a comme d'habitude des entreprises qui performent, et aussi des entreprises qui sont en sous performance. Voilà, il y a une disparité générale. Sur le mois de juin, on est en négatif et n'oublions pas les 80 jours de fermeture préalables qui ne seront jamais rattrapés."

IMG_3465.JPG (1.01 MB)

Les établissements avec terrasses (agrandies en accord avec les collectivités) ont en revanche attiré les clients. Une mesure appréciée et qui a permis aux tenanciers de bars et restaurateurs de performer : Catherine Quérard présidente du GNI Grand Ouest.

Écouter le podcast

"Dans le secteur de l'hôtellerie, on a eu grand peur... avec des taux de réservation très bas et on sait rendu compte que de prime abord la clientèle loisirs avait d'abord réservé par d'autres vecteurs que (par) les vecteurs classiques. Les hôtels ont été les derniers à se remplir. On a vu aussi les restaurants, qui ne bénéficiaient pas de terrasses, qui ont vraimenet terriblement souffert... L'extension des terrasses, grâce à l'implication des communes, a aidé notre secteur d'activité ... Il y a eu un effet bonificateur et a permis le maintien du CA voire parfois l'amélioration... "

La fréquentation des lieux de visite épargnée

6 lieux de visite sur 10 en Pays de la Loire (750 au total), et y compris en ville, indiquent une activité identique voire meilleure que les années précédentes. Les autres grands gagnants de ce premier bilan de saison : l’agritourisme, les activités nautiques avec les fortes cahaleurs, le cyclotourisme avec la Loire à vélo, etc. Catherine Quérard présidente du GNI Grand Ouest.

Écouter le podcast

"C'est un gagnant surprise... effectivement, on s'est rendu compte que la clientèle touristique & de loisirs souhaitait vraiment un retour aux sources et - Dieu sait si dans notre région il y a de quoi faire - et la Loire à vélo a connu une grosse dynamique, avec une augmentation de 45% en ruralité, ce qui a été très positif pour la restauration, l'hôtellerie et pour l'ensemble du secteur."

Cette saison 2020 aura enfin été marquée, par des courts séjours et des réservations de dernière minute selon les professionnels interrogés. Des professionnels qui ont donc dû s’adapter en conséquence. Pour réussir l’arrière-saison, la Région tient à adresser un message de confiance : « il faut vivre avec le virus pour retrouver un équilibre, et le fonctionnement économique d’avant car des emplois sont en jeu. »

IMG_3500.JPG (725 KB)

Notez également le succès de l’opération « Visitez nos entreprises en Pays de la Loire », qui contribue à relancer l’activité, et le report du salon « Rendez-vous en France » (premier salon professionnel international de l’offre touristique française) à mars 2021 à Nantes.