Pays de la Loire

Tourisme, bilan positif pour l'Anjou

29 août 2019 à 15h54 Par Dolorès CHARLES
Terra Botanica
Crédit photo : Dolorès Charles (Hit West)

Après la Bretagne, l'Anjou a aussi tiré son épingle du jeu cette saison : les professionnels du tourisme sont généralement satisfaits. Les grands site ont fait le plein à l'image de Terra Botanica ou du Parc de Maulévrier.

Après les Côtes d’Armor et plus globalement la Bretagne hier, faisons un point sur la saison touristique en Anjou ce soir. Après une météo chaotique, comme se sont comportés les touristes ? A cette heure aucun chiffre précis, mais l’impression est bonne, et les professionnels sont satisfaits malgré quelques disparités... Denis Griffon directeur du parc végétal Terra Botanica et d’Anjou Tourisme, avec Dolorès Charles.

Écouter le podcast

« C’est très disparate et cela dépend des sites … En juillet, tout le monde cherchait des piscines, tous ceux qui avaient des piscines et des sites fermés – troglos- sont contents, et idem pour le début aout, mais pour la deuxième partie d’août, ce n’est plus les piscines que l’on cherche mais les parcs un peu ouverts, où l’on veut profiter de l’espace… Je n’ai pas de grandes tendances qui se dessinent si ce n’est que les gens se sont adaptés en permanence à la météo qui faisait, mais sont venus en Anjou, et ils se sont répartis de manière équitable. »

Chateau.jpg (133 KB)

Les étrangers (au porte-feuille plus fourni) ont plutôt choisi le territoire angevin au Saumurois cet été.

Les grands sites touristique ont bien profité

Tout le monde serait gagnant, à commencer par les grands sites touristiques, et même les nouvelles guinguettes...

Écouter le podcast

« Oui, les guinguettes n’ont pas désempli malgré la canicule, les orages et un moment la pluie, et les grands sites montrent de bons signes de satisfaction : Terra Botanica, Fontevraud, le Château d’Angers, sans doute le Bioparc qui avait démarré sa saison 2019 - dès le début d’année parce que le parc ouvre très tôt - sur les chapeaux de roue avec un mois de février exceptionnel, et puis le parc de Maulévrier qui est en train de faire du 20 à 25% de hausse de fréquentation… De grands sites au-delà de 130 -150 000 jusqu’à 300 000 visiteurs pour Terra, qui font de belle saison c’est bon signe pour tout le monde ! »

Et la saison n'est pas terminée

Pour l'heure, la saison estivale 2019 est bonne, et c'est loin d'être terminé. L'Anjou peut compter sur l'arrière saison, qui est à prendre en compte beaucoup plus qu'avant, estime Denis Griffon, le directeur d'Anjou Tourisme interrogé par Dolorès Charles.

Écouter le podcast

"D'abord, il fait plus beau et plus chaud plus longtemps, et l'arrière saison jusqu'à la fin du mois d'octobre s'étale clairement avec des visites de touristes en nombre, ou bien des visites d'autochtones - des gens d'ici - qui vont se balader et qui cherchent encore à passer quelques jours et week-ends agréables... C'est vraiment une arrière-saison importante pour les restaurateurs, les sites et les hébergeurs. Il faudra attendre la fin du mois d'octobre mais on peut d'ores et déjà dire que globalement la saison ne sera pas mauvaise."

TerraBotanica-2019-b@dch.JPG (1.53 MB)

Terra Botanica @DolorèsCharles