Actualités régionales

Terrorisme : Je suis Samuel, enseignant la liberté d'expression...

18 octobre 2020 à 09h34 Par Dolorès CHARLES / Alexandra BRUNOIS
Crédit photo : Yann Launay

De nombreux rassemblements ont lieu partout en France, en hommage à Samuel Paty, nouvelle victime du terrorisme dans notre pays. Le gouvernement lui a annoncé des mesures et actions concrètes contre la radicalisation.

La France a de nouveau été touchée en plein coeur par le terrorisme. Après un cours sur la liberté d'expression dans lequel le professeur Samuel Paty a présenté à ses élèves des images caricaturales du prophète Mahomet, l'enseignant a été décapité vendredi, à la sortie de son collège du Bois-d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Son cours avait essuyé des critiques de la part de certains parents d'élèves et une vidéo avait été mise en ligne sur Youtube... Le professeur a été assassiné par un jeune homme d'origine tchétchène, âgé de 19 ans, qui a été tué ensuite par les policiers. Onze personnes de son entourage sont actuellement en garde à vue, et l'enquête se poursuit.

Des hommages en France

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées ce week-end partout en France en hommage au professeur victime du terrorisme après avoir montré des caricatures de Mahomet en classe. Ils étaient 6 000 hier à Nantes, 2 000 à Lorient, 1 200 à Vannes, un millier à Angers, 200 à Quimperlé, En Vendée, pas moins de 4 rassemblements ont eu lieu hier à Fontenay, Challans, aux Herbiers et à La Roche où ils étaient 1 200. Rassemblements aussi samedi à Rennes, Quimper et Brest.

SAMUEL PATY RASSEMBLEMENT LORIENT PANNEAU JE SUIS PROF 1.jpg (294 KB)

A Lorient ils étaient plus de 2000, hier après-midi, pour un hommage à Samuel Paty. Une minute de silence a été observée, avant quelques brèves prises de parole. Un rassemblement d'une grande dignité, mais les participants ne cachent pas leur émotion et leur colère :

Écouter le podcast
"Cet acte est ignoble : tuer un enseignant, qui est un transmetteur des savoirs, dans cette démocratie française qui est si belle. Il n'est pas question que l'on soit écrasés par les totalitarismes, intégrismes, de tous bords(...) On a passé un cap, il faut que l'on soit tous là pour dire non... J'aimerais que tout le monde montre ces caricatures, mercredi, pour l'hommage national, pour qu'on se dise : voilà, il faudra tuer tout le monde parcer qu'on ne fait qu'un.. (..) Pour moi c'est très important d'être ici, je n'ai pas de dieu, mais j'ai une déesse : c'est Marianne... On est face à l'obscurantisme, à une bêtise crasse. On a des valeurs, il est plus de la dés que tempfendre..."

Les participants sont de tous horizons et de toutes générations. Parmi eux Maria-Noémie et sa cousine Marie-Mélodie, deux lycéennes venues avec Maria, leur grand-mère non voyante. Et avec un panneau où elles avaient inscrit : "Défendons nos profs" !

Écouter le podcast
"C'est vraiment important de venir aujourd'hui soutenir nos enseignants, leur dire qu'on les remercie d'être là tous les jours pour nous, c'est vraiment grâce à nos professeurs qu'on peut avoir un avenir... S'en prendre à un enseignant qui a fait juste son travail, c'est incompréhensible (...) C'est ignoble, il n'y a pas de mots... Il ne faut pas que cette haine continue comme ça..."

SAMUEL PATY RASSEMBLEMENT LORIENT APPLAUDISSEMENTS.jpg (310 KB)

De nombreux participants pointent aussi la responsabilité des réseaux sociaux, c'est le cas par exemple de Maurice, ancien guide de voyage :

Écouter le podcast
"Ce n'est pas seulement un avantage, les réseaux sociaux, cela peut aussi être nocif et toxique pour les libertés. Les grands dirigeants devraient avoir une conscience éthique et morale, ils devraient prendre leurs responsabilités, et les Etats devraient aussi les contrôler, ces plateformes..."

Des enseignants avaient aussi tenu à être présents : Solange se sent particulièrement touchée et concernée, elle est prof d'Histoire-géo dans un lycée :

Écouter le podcast
"C'est difficile d'éxercer nos métiers, dans les classes, à la fois respecter nos élèves, mais aussi faire comprendre la construction de notre droit en France, comment nos libertés se sont construites : c'est tout notre travail en éducation morale et civique... Cela fait partie de notre travail, de faire cela... Ce professeur aurait pu être moi..."

SAMUEL PATY RASSEMBLEMENT LORIENT MARIA MARIE-MELODIE ET MARIA-NOEMIE.jpg (383 KB)

Solange ne se sent pas toujours très bien armée pour répondre aux élèves, sur ces thèmes de la laïcité, de la liberté d'expression, et des rapports entre valeurs de la République et religions :

Écouter le podcast
"Peut-être nous faudrait-il une formation plus précise... Peut-être plus d'espace au lycée, pour parler de nos difficultés. Je sais qu'il existe des référents laïcité, mais au jour le jour, dans les cours, il faut répondre immédiatement aux élèves. C'est difficile d'avoir la bonne réponse..."

A Paris, les ministres Jean-Michel Blanquer & Marlène Schiappa participeront au rassemblement à Paris place de la République. Un rassemblement initié par Charlie Hebdo et plusieurs associations. Un hommage national se tiendra mercredi prochain à Paris.

Dans l'Ouest, des rassemblements sont prévus ce lundi à 12h place de la République à Rennes, place de la Mairie à Laval, à 17h30 devant la sous-préfecture de Pontivy. Rassemblement aussi mardi à Lannion ou encore mercredi à Quimper.

Des actions concrètes contre la radicalisation

La sécurité des établissements scolaires va être renforcée… C’est la principale annonce du Conseil de Sécurité qui s’est tenu hier soir autour d’Emmanuel Macron. Le gouvernement a décidé plusieurs mesures deux jours après l’assassinat de Samuel Paty, ce professeur d’histoire-géographie décapité vendredi après un cours sur la liberté d’expression à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines. Des actions concrètes elles vont être menées contre ceux qui tiennent des discours de haine… notamment des perquisitions. 231 étrangers fichés pour radicalisation pourraient également être expulsés, selon le Ministre de l’Intérieur.

Des réactions politiques

De nombreux politiques ont réagi à ce nouvel acte terroriste :

... et des artistes aussi à l'image de Vianney :