Bretagne

Tabac : les jeunes bretons et les femmes ciblés

30 mai 2019 à 21h05 Par Emilie PLANTARD
Crédit photo : Pixabay

En cette journée Mondale sans tabac, la consommation française n’a jamais été aussi faible. Une victoire pour l’ARS qui veut poursuivre l’effort, en priorité sur les jeunes et les femmes en Bretagne.

Les chiffres communiqués par l’Agence Régionale de la Santé (Baromètre Santé 2017) sont très encourageants puisqu’ils comptent 1 000 000 de fumeurs en moins sur le territoire français sur un an, la part de fumeurs quotidiens passant de 29,4 % (2016) à 26,9 % (2017). En y regardant de plus près, on constate que la région Pays-de-Loire fait figure de bonne élève avec un taux inférieur à la moyenne (23 %). En revanche, la Bretagne se démarque sur 2 points. La consommation quotidienne des jeunes et celles des femmes, notamment des femmes enceintes, plus importantes qu’en France. Enfin dernier point, le taux d’incidence et de mortalité du cancer du poumon est significativement plus élevé dans le département du Finistère.

Nathalie Le Formal est directrice de la santé publique à l’ARS Bretagne, elle détaille ces chiffres au micro d’Emilie Plantard. 

Écouter le podcast

"Quand on regarde le tabagisme quotidien en moyenne en Bretagne, on est dans la moyenne nationale, c’est-à-dire autour de 26,5 % de la population. Ce qui va distinguer la Bretagne, c’est le tabac des jeunes. C’est 25 % en France c’est 30 % en Bretagne donc les jeunes bretons fument plus. Autre particularité bretonne, c’est le tabagisme des femmes enceintes. 28 % des femmes enceintes fument au 3è trimestre en Bretagne, c’est 16 % au niveau national, c’est 11% en Ile-de-France. 

Il y a une particularité bretonne c’est le radon. C’est un gaz radioactif qui est présent naturellement dans le sol. Quand on est exposé au radon on multiplie par 25 le risque de cancer du poumon. C’est aussi une réalité bretonne. Et après avoir donné des chiffres un peu sombres… On voit aussi que les bretons se déclarent plus motivés que la moyenne nationale pour arrêter de fumer !"

En 2019, le combat continue plus que jamais 

Dans la lutte pour réduire le tabagisme, les partenaires bretons ont donc du réfléchir à un programme spécifique à la région, avec des actions grand public et des actions ciblées. Objectif : D’ici à 2022, abaisser à mois de 22% la part des fumeurs quotidiens chez les 18-75 ans et à moins de 20% chez les adolescents de 17 ans. Il existe plusieurs leviers pour agir mais selon Nathalie Le Formal, il faut avant tout changer de regard sur le tabac. 

Écouter le podcast

"L’ambition des pouvoirs publics est d’avoir en 2032 est d’avoir la première génération d’adultes sans tabac. C’est à dire à un taux de moins de 5%. Il n’y a pas que les actions de santé, il y a aussi les autres leviers comme le prix, l’interdiction Il faudrait que les enfants nés après 2014 n’entrent pas dans le tabac, soient non-fumeurs. C’est un objectif auquel on essayer de contribuer. Il faut valoriser, il faut éviter la stigmatisation. C’est vrai que si on a une telle mobilisation en matière de lutte contre le tabac c’est parce que c’est un vrai fléau, que ça génère une mortalité prématurée, c’est à dire avant 65 ans, qui est évitable donc c’est une motivation majeure pour agir sur un tel sujet. Mais aujourd’hui le virage qui est en train d’être pris c’est la valorisation de la sortie du tabac et du fait d’être non-fumeur."

Un nouvel argument anti-tabac a récemment pris de l’ampleur, c’est celui de l’écologie. En effet, 13700 mégots par seconde sont  jetés dans le monde et on considère qu’ils représente la principale menace de pollution des océan. Ça fait réfléchir….

Plages sans tabac !

On apprend dans Presse-Océan que la Ville de Pornichet lancera le 15 juin neuf espaces sans fumeur cet été. Une première en Loire-Atlantique ! Les trois plages concernées sont Les Libraires, Bonne-Source et Sainte-Marguerite. La Ville Pavillon bleu prendra un arrêté interdisant de fumer. Une action de sensibilisation se tiendra aussi aujourd’hui (10h30-18h), plage des Libraires, en partenariat avec la Ligue contre le Cancer. A Saint-Nazaire, un espace sans tabac sera créé autour de l’aire de jeux, boulevard Wilson. Une action à titre expérimental. À Pornic, grosse opération de sensibilisation sur le Vieux-Port.

Enfin à Saint-Gilles Croix de Vie, une partie de la grande plage sera sans tabac pour la 2ème année consécutive.