Pays de la Loire

Steve, violences policières : manifestation interdite à Nantes

02 août 2019 à 14h09 Par Dolorès CHARLES
Face au risque de troubles à l'ordre public, le Préfet de Loire-Atlantique a interdit tout rassemblement samedi, dans une grande partie du centre ville de Nantes.

Un hommage sera rendu ce samedi à Steve à Nantes (13h à Commerce), Saint-Nazaire (mairie 14h), Laval, (13h quartier Ferrié), mais aussi un peu partout en France à Paris, Nice ou Marseille. Un hommage, auquel ne s’associent pas la famille et les amis de la victime par crainte des débordements. L'appel à manifester vise aussi à dénoncer les violences policières, après l'action des forces de l'ordre Quai wilson, dans la nuit du 21 au 22 juin pour faire arrêter la musique. Une action, qui aurait conduit une dizaine de jeunes à plonger dans la Loire. Steve ne savait pas nager, et son corps a été retrouvé lundi soir, près de 6 semaines après sa disparition. Pour l'heure, l'enquête de l'IGPN dédouane les policiers, et met en cause la sécurité du site et l'organisation de la soirée.

Visée dans les conclusions de l'enquête, la maire de Nantes Johanna Rolland aavait de suite répondu :

Un dispositif de sécurité

Le préfet de Loire-Atlantique a interdit tout rassemblement dans une grande partie du centre-ville de Nantes de 10h à 20h, et annonce un dispositif de sécurité adapté et mobile... Des dispositions sont également prises pour interdire la vente et le transport d’artifices et de carburant, ainsi que le port et le transport d’objets pouvant constituer une arme sur Nantes Métropole.

Par ailleurs, deux plaintes pour non-assistance à personne en danger vont être déposées, en plus de la plainte collective de 89 plaignants. Le parquet de Nantes a pour sa part ouvert une information judiciaire « contre X pour homicide involontaire ». Une dizaine de policiers ont aussi porté plainte pour blessures.

Au niveau politique

Philippe Grosvalet, le président du Département, avait appelé tous les parlementaires de Loire-Atlantique à demander une commission d’enquête. Idem pour les députés de la France insoumise, mais Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée, n’y est pas favorable. Pour lui, les choses doivent être traitées par la "procédure normale de la Justice et de la Police".

La techno parade en son hommage

L’association Médiasons dédiera le cortège de tête de la Techno Parade 2019 à la mémoire de Steve Maia Caniço, le 28 septembre. Médiasons appellera à un changement de posture des pouvoirs publics.

jj