Semaine de la courtoisie au volant : BlaBlaCar sur Hit West

18 mars 2021 à 14h12 - Modifié : 18 mars 2021 à 16h27 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Crédit: BLABLACAR

A l'occasion de la semaine de la courtoisie au volant, le PDG de BlaBlaCar le vendéen Frédéric Mazzella était l'invité de "Sur Place ou à emporter" ce jeudi midi avec Fabien et Julie.

Zut, vous m'avez grillé la priorité ! Qui ne lance pas un juron au volant, lève le doigt ? En cette semaine internationale de la courtoisie au volant, Hit West est allé à la rencontre d’automobilistes. Ambiance dans les bouchons nantais à 18 heures, avec Cédric Mané :

Réactions 

"Je suis extrêmement courtois, pas de problème. En toutes circonstances ? Non pas toutes, les personnes qui ont du mal, je ne suis pas exemplaire, m'enfin voilà des fois... Je ne suis pas brute mais hyper courtoise non plus quand les autres automobilistes ne le sont pas ... L'enfer c'est les autres? Oui sur la route je laisse couler car je ne vais pas poursuivre les autres, mais je m'agace au volant. Je suis très vulgaire au volant quand on m'agace à côté... C'est bon ça va le faire, on a le temps de rentrer. Ça va le faire... J'essaie d'être plus intelligent que les autres. Les gens sont parfois surpris... Ça peut arriver... Que vous ne vous restiez courtois ? Les gens sont souvent surpris, je ne m'énerve pas, ce n'est pas mon fond de pensée... Je n'ai pas le permis, ce n'est pas ma voiture..."

BLABLACAR SUR HIT WEST

Le PDG de BlaBlaCar le vendéen Frédéric Mazzella était ce midi l’invité de "Sur Place ou à emporter", pour revenir sur son parcours et sa société. La plateforme met en relation des conducteurs qui voyagent avec des places libres avec des passagers recherchant un trajet. BlaBlaCar qui va relancer ses autocars le 31 mars, la plateforme avait arrêté ses liaisons en autocar au mois de novembre...

Nantais de naissance & vendéen d’adoption, Frédéric Mazzella est revenu sur la genèse et le parcours de son entreprise qui compte aujourd’hui 150 collaborateurs. La plateforme Blablacar est devenue une référence en matière de covoiturage, et elle dépasse aujourd'hui les frontières de l'Hexagone. Depuis un an, l’entreprise a-t-elle été impactée par la crise sanitaire ? :

Frédéric Mazzella 1

"On a été impacté, mais je pense qu'on a été le moins impacté des moyens de transport au global, pour plusieurs raisons d'une part parce que nous sommes sur des trajets qui sont principalement domestiques, et pas des trajets internationaux. D'autre part on est plutôt sur des trajets loisirs le week-end et au delà de ça, le co-voiturage minimise beaucoup les contacts, c'est à dire que vous allez être en contact avec au maximum 2-3 personnes. Dès que quelque part la pression se relâche, et que 'on peut de nouveau mieux voyager, le co-voiturage redémarre instantanément. Le fait que l'on puisse minimer les contacts jouent beaucoup dans une période comme celle que l'on vit !"

Founders_Frédéric Mazzella_Nicolas Brusson_Francis Nappez_7.jpg (684 KB)

Dès le 31 mars, les bus vont pouvoir de nouveau circuler avec Blablacar, les réservations de billets sont possibles depuis lundi.

Frédéric Mazzella 2

"On travaille avec beaucoup de partenaires sur le terrain, nous permettons aux passagers de trouver des places dans beaucoup de bus, et on a des accords avec des opérateurs de bus, qui eux justement font les lignes. Les passages de BlaBlaCar peuvent choisir soit un covoiturage, soit un bus, et les bus sont opérés par des partenaires, et puis vous allez trouver des trajets très peu chers, et puis  vous allez trouver des Nantes / Paris à 12 euros ou des Nantes / Rennes à 7 euros, pour le week-end de Pâques c'est extrêmement compétitif !"

Le fondateur de Blablacar Frédéric Mazzella vient d’être nommé au conseil d’administration du groupe Renault. L’interview est à retrouver sur notre site www.hitwest.com rubrique Podcast.