Sécheresse et gel au menu du ministre de l'Agriculture

28 avril 2021 à 2h38 - Modifié : 28 avril 2021 à 4h52 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Crédit: Cédric Mané (Hit West)

Un brin de muguet et un duo de ministres. Les ministres en charge de l'agriculture et des PME sont venus visiter une exploitation de muguet hier, dans le vignoble nantais. Reportage de Cédric Mané.

"Quand vous voyez que fin avril, le préfet a déjà dû prendre un arrêté sécheresse..." A quelques jours du premier mai, le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, était hier chez un gros producteur de muguet, le maraîcher les "Trois-Moulins" à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, dans le vignoble nantais. La bonne nouvelle, c'est que le muguet produit sera vendu cette année, puisque les fleuristes sont ouverts contrairement à l'an passé, et il y aura aussi de la vente à la sauvette réglementée, mais sous conditions. On ne sait pas encore combien de millions seront distribués dans l'Ouest, mais on sait dans quel ordre de priorité.

Julien Denormandie

"Aujourd'hui, on est passé dans la phase de détermination avec les interpros du détail des mesures pour être sûr qu'elles soient bien conformes aux réalités de terrain... Dans l'arboriculteur il faut que les aides arrivent très vite car la perte de revenus c'est dès cet été alors que dans la viticulture, ce sera une perte en 2022 pour beaucoup d'entre eux... Cela veut dire s'adapter aux réalités des personnes, la question c'est donner les aides quand vous en avez besoin, je crois que c'est ça que tout le monde attend."

Premier arrêté de sécheresse en Loire-Atlantique

L'autre point de tension c'est déjà le manque d'eau. Là aussi il y a urgence y compris au niveau local, explique le ministre de l'Agriculture.

Julien Denormandie 2

"Quand vous voyez que fin avril, le préfet a déjà dû prendre un arrêté sécheresse, ça prouve que la question de l'eau ne peut pas être mise sous le tapis... D'abord il faut moderniser nos systèmes d'irrigation: avec le plan France Relance, on investit 200 millions d'euros dans le matériel de protection face au changement climatique; ca veut dire aussi la recherche et la science dans la sélection variétale, les variétés, avec des plantes plus résistantes au stress hydrique. Et puis il y a la ressource elle-même, comment on fait prendre en compte tous les usages de l'eau. Et une fois qu'on a concerté, il faut y aller et avancer".

En Loire-Atlantique, il existe plusieurs conflits entre agriculteurs sur l'accès à l'eau, à Saint-Colomban justement près de Saint-Philbert, où l'extraction de sable utilisé pour le muguet entraîne, selon des agriculteurs locaux, un pompage des nappes phréatiques et une réduction d'accès à l'eau.

La présidente de la FNSEA ce midi sur Hit West

La ligérienne Christiane Lambert est l’invitée de SPOAE ce midi sur Hit West. Il sera question du gel qui a ravagé vignes et vergers et aussi de la sécheresse. Deux sujets évoqués dans le vignoble de Nantes par les ministres de l’agriculture et des PME