Se soigner par la musique

17 mars 2018 à 9h13 par Cécile DAUGUET

HIT WEST

L’Institut de Musicothéapie de Nantes fête ses 30 ans et organise jusqu’à ce soir à la fac de médecine ses journées d’étude clinique sur le thème : « la musique en musicothérapie ». Quelle place prend la musique dans un cadre de thérapie ? Quelle fonction singulière occupe-t-elle dans les processus psychiques ? Depuis l’an 2 000, la musicothérapie est utilisée en néo natalité, où la prématurité bouleverse la relation parents / enfant. Les parents se sentant dépossédés de la relation avec leur enfant, retrouvent le contact avec leur bébé au travers d’expériences musicales. Pour les patients polyhandicapés, lorsqu’il n’y a pas de parole possible, la musique devient un outil qui va toucher le patient et lui permettre de communiquer. François-Xavier Vrait est le directeur de l’Institut de Musicothérapie de Nantes :

Écouter le podcast

"En musicothérapie on va utiliser bien plus que la musique puisqu’on utilise toutes les potentialités expressionnelles et créatrices du patient. La musique a un pouvoir émotionnel, un pouvoir de mobiliser le corps et les émotions du patient. Il y a des effets apaisants, des effets sécurisants, contenants, berçants. Il y a aussi des effets structurants, des effets qui transforment et qui viennent  mettre en mouvement. Des mouvements corporels bien sûr mais aussi des mouvements psychiques. C’est vraiment un élément très structurant et pas seulement berçant ou apaisant". 

Qu’est-ce que le patient fait de ce que la musique lui fait ?

"Ce n’est pas la musique qui va soigner, c’est plutôt  utiliser la musique pour ses effets. Bien sûr elle a des effets, on parle des effets motionnels c'est-à-dire de mise en mouvement et aussi des effets émotionnels, c’est-à-dire des mouvements psychiques. Ce à quoi on va être attentif et  dans lequel on va accompagner le patient, c’est que va-t-il faire de tout cela ? Au fond toutes ces expériences musicales, à partir d’écoutes musicales, d’instruments de musique , de la voix, du corps, etc… Qu’est-ce qu’il fait de ce que la musique lui fait ? C'est-à-dire prendre vraiment en considération aussi la manière dont la musique le transforme, parce que la musique transforme le cerveau , du fait de la neuroplasticité du cerveau.  Cette capacité du cerveau à se restructurer, à se reformater, à modifier même son fonctionnement pour pouvoir compenser des déficits, des insuffisances des difficultés, et la musique est à ce moment là un extraordinaire outil de remise en route de plasticité cérébrale, entre autres tout ce qui est difficultés neurologiques et neuropsychologiques".