Saint-Nazaire : Emmanuel Macron veut revoir l'accord sur le rachat des chantiers STX

1er juin 2017 à 1h32 par Alexandra BRUNOIS

HIT WEST

Quatre nouveaux paquebots pour un montant de 4,5 milliards d’euros, 37 millions d’heures de travail et un carnet de commande rempli jusqu’en 2026 pour les chantiers de Saint Nazaire… C’est ce qu’a confirmé l’armateur MSC hier, à l’occasion de la cérémonie du changement de pavillon du géant des mers Meraveglia, qui quitte son berceau nazairien dans la matinée… Une cérémonie à laquelle assistait le président de la République, Emmanuel Macron. Il a annoncé qu’il voulait revoir l’accord d’actionnariat avec l’Italien Fincantieri, repreneur principal et concurrent direct des chantiers, qui fait craindre pour l’emploi à Saint Nazaire… Le chef de l’Etat veut des garanties.

Écouter le podcast

Une nouvelle accueillie avec prudence par les salariés, présents hier lors de la cérémonie…

Écouter le podcast

Une nouvelle accueillie avec satisfaction par Bruno Retailleau, le président de la région Pays de la Loire qui avait appelé en début de semaine le président à rouvrir le dossier…

Écouter le podcast

Et c’est le ministre de l’Economie Bruno Le Maire qui aura en charge la négociation avec Fincantieri, qui hier soir se refusait à tout commentaire.