Ruyant nouveau leader, Thomson recule à la 4è place

23 novembre 2020 à 4h10 par Dolorès CHARLES

ACTU VENDEE GLOBE : Avec un nouveau leader pour débuter cette nouvelle semaine de navigation.

HIT WEST
Crédit: LinkedOuest

Le Vendée Globe 2020, avec un leader qui a changé durant le week-end : samedi l’anglais Alex Thomson s’est fait doubler au large du Brésil... et on apprenait quelques heures plus tard que son bateau Hugo Boss connaissait une avarie importante, "d'importants problèmes structurels". Après Jérémie Beyou, c’est donc l’autre grande star de la course autour du globe, qui semble en difficulté. Celui qui en profite, c’est Thomas Ruyant ! Le Nordiste basé à Lorient est le nouveau leader sur LinkedOuest, et il assumait d’ailleurs dès le départ de ce Tour du Monde d’être compté parmi les favoris.

Le skipper l’avait dit dans Kop West, au micro de Simon Reungoat :

Écouter le podcast

Juste derrière Thomas Ruyant, monté au mât pour réparer ses problèmes de drisses, Charlie Dalin est lui aussi plus que jamais dans la course sur Apivia. Jean Le Cam mène "sa barque" également, et retrouve le podium avec "Yes we cam !" Enfin le Gallois Alex Thomson est 4ème... mais la route est encore longue pour tous les marins engagés.

ALEX THOMSON

Ross Daniel, directeur technique de l’écurie Alex Thomson Racing expliquait hier : « Alex a maintenant mis le bateau dans une position sûre pour gérer l'état de la mer afin de réduire les mouvements à bord pendant qu'il effectue la réparation. Il a tout le matériel nécessaire à bord, un plan détaillé à suivre et une équipe d'ingénieurs ultra qualifiée qui le conseille. Nous sommes donc confiants dans sa capacité à mener à bien la réparation. » Atelier ponçage, collage des tissus carbone et stratification pour le skipper d’HUGO BOSS, qui perd donc son leadership.

RUYANT MONTE AU MAT

Privé depuis le départ de l’une de ces deux drisses (lcelle de secours s'est cassée ce week-end), le skipper de LinkedOut cherchait le bon moment pour monter dans son mât de 28 mètres pour effectuer les réparations... et c'est "dans une mer désordonnée, alors que le bateau continuait de progresser sous voiles, que Thomas Ruyant a escaladé l’immense tube de carbone pour réparer… sans jamais s’arrêter". Les deux IMOCA de tête, LinkedOut et Apivia, quasiment bord à bord avec 23 milles d’écart, poursuivent une bataille endiablée dans un petit front froid sous l’anticyclone de Saint-Hélène.

La flotte du 9ème Vendée Globe s’étire sur plus de 3 000 milles, Jérémie Beyou, 32ème, allongeant la foulée dans le Sud des Canaries.