Pays de la Loire

Retour sur ce week-end anniversaire des Gilets Jaunes

18 novembre 2019 à 04h58 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Gilets Jaunes 44 (Facebook)

Un anniversaire gâché par des heurts enregistrés de Nantes à Paris, et une faible mobilisation.

Les Gilets Jaunes ont fêté leur premier anniversaire partout en France, et dans l’Ouest. Un mouvement né le 17 novembre 2018 pour plus d’égalité sociale et fiscale, et pour lutter contre une taxe sur les carburants... mais le week-end a été marqué par une faible mobilisation, Alexandra Brunois.

Écouter le podcast

« Environ 28 000 manifestants dans l’Hexagone contre près de 300 000 il y a un an (plus de 60 000 selon le nombre jaune pour les deux jours). Un week-end marqué aussi par des heurts et des dégradations surtout à Paris, avec la présence de black-blocs. Les pompiers ont été pris à partie, et une centaine de personnes a été interpellée… 4 individus arrêtés à Nantes, où la manifestation a aussi dégénéré : les forces de l’ordre ont bataillé avec des ultras et usé de gaz lacrymogène. Il y avait sinon près d’un millier de manifestants dans le centre.

A Angers, les Gilets Jaunes ont réinvesti les ponts, et le défilé en ville était formé par près de 400 personnes. Ils étaient aussi de retour au rond-point des Flâneries à La Roche-sur-Yon ainsi qu’à Saint Gilles Croix de Vie (une vingtaine), et aux Sables-d’Olonne hier, enfin une centaine de Gilets Jaunes s’est réuni devant la mairie de Pontchâteau ce week-end pour cet acte 53. »

En Mayenne, les Gilets jaunes étaient hier positionnés sur le giratoire du Chatelier, à Saint-Berthevin... Les manifestants devraient revenir dans les rues aux côtés des syndicats cette fois le 5 décembre, date d’une grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites.

Une action est aussi programmée le 4 janvier 2020 sur la page Facebook des Gilets Jaunes 44 (Nantes).

Et en Bretagne...

Dans le Finistère, près de 200 gilets jaunes se sont réunis samedi au rond-point de Pen ar C’hleuz à Brest, où ils ont filtré la circulation et distribué des tracts. A Quimper, ce sont 250 gilets qui se sont réunis dans les rues du centre-ville lors d’une manifestation pacifique. A Quimperlé, un gilet jaune lui a été interpellé et placé en garde à vue pour acte de rébellion face à la gendarmerie… une version contestée par le mouvement.

Dans le Morbihan, les 150 gilets jaunes mobilisés dimancheau rond-point de Lann-Sévelin ont été évacués sous les lacrymos après avoir tenté de bloquer une nouvelle voie la voie express Lorient/Vannes. Samedi, 400 gilets jaunes ont eu raison du cordon des forces de l’ordre et ont envahi la voie express à Lanester. Un gilet jaune sera d’ailleurs jugé prochainement pour avoir insulté un commissaire, au rond-point de Lann-Sévelin. 4 ados eux ont été mis en examen pour violences hier… ils ont caillassé les forces de l’ordre. L’ambiance elle était plus bon enfant au rond-point des Trois-Rois à Saint-Avé, à l’entrée de Vannes.

En Ille-et-Vilaine, à Rennes, opération escargot sur la rocade hier après-midi... Un rassemblement devant le Cora de pacé, lieu symbolique, contre l’ouverture des hypermarchés le dimanche matin. Des Gilets jaunes ont bloqué samedi la plateforme logistique Mac Donald’s à Torcé. Enfin dans les Côtes d'Armor, à Langueux, une cinquantaine de Gilets jaunes s’est installé sur les ronds-points de la zone commerciale, et la circulation a été perturbée, quelques bouchons aussi sur la RN12 en direction de Rennes.