Pays de la Loire

Retour en classe aussi lundi dans le privé

16 juin 2020 à 10h16 Par Dolorès CHARLES
Ecoles Archives
Crédit photo : Dolorès Charles (Hit West)

Retour à l’école pour tout le monde ou presque lundi, dans le public comme dans le privé. Cela fait partie des dernières mesures annoncées par le Président de la République dimanche soir. La réaction de l'Enseignement Catholique de Loire-Atlantique.

Vous avez suivi les annonces du Chef de l'Etat, Emmanuel Macron, dimanche soir lors de la quatrième allocution télévisée liée à la crise sanitaire du covid-19. Tous les élèves seront de retour en classe dès lundi prochain, 22 juin, au primaire comme au collège, après une reprise progressive et limitée en place depuis le 11 mai. Les crèches sont également concernées par cette nouvelle disposition, mais pas les lycées ni les universités, ces dernières sont fermées jusqu'en septembre.

Alors bonne ou mauvaise nouvelle ? Frédéric Delemazure, Directeur de l’Enseignement Catholique de Loire-Atlantique, était l’invité du Réveil de l’West ce matin avec Pierre Dolorès et Julien. Pour lui, il faut que le protocole sanitaire soit allégé :

Écouter le podcast

"C'est très compliqué parce que, d'abord nous attendons le détail du protocole sanitaire, et cette disposition de faire revenir tous les élèves n'est possible que s'il y a allègement du protocole sanitaire. Aujourd'hui, nous accueillons à peu près deux tiers (2/3) de nos enfants des écoles et 40% de nos collégiens, pour augmenter le nombre d'élèves voire même pour les faire tous revenir, il ne peut pas ne pas y avoir d'allègement du protocole sanitaire. On sait d'avance que la règle de limitation des groupes à 10 ou à 15 élèves est supprimée, que les 4 m2, c'est aussi une règle qui est supprimée, mais une autre règle celle de distanciation physique d'un mètre ne l'est pas, et ça c'est une vraie contrainte, qui à ma connaissance empêchera d'appliquer cette mesure, puisqu'on ne pourra pas mettre 25 ou 30 élèves dans une classe."

L'interview à retrouver en intégralité ici :

Écouter le podcast

"... Quel est l'état d'esprit des professeurs à l'approche des grandes vacances ? ... Alors ils se sont énormément investis, et je profite de votre antenne pour leur rendre un grand hommage, aux professeurs et à leurs chefs d'établissement, de fait leur état d'esprit c'est de finir l'année et de clôre cette période, qui a été extrêmement éprouvante. Ils ont été assez remarquables d'inventivité, de créativité et de capacité d'adaptation, parce que les règles ont changé assez régulièrement, et aujourd'hui ils sont plutôt en attente comme tout le monde des vacances pour essayer de souffler après cette période compliquée...

Des vacances apprenantes ?

... Nous attendons les règles de ce nouveau concept, on verra si des écoles souhaitent le faire ou non, ce qui est sûr aujourd'hui c'est que les enseignants qui on travaillé sans relâche sont plutôt dans l'état d'esprit de pouvoir souffler que de retrouver des élèves. L'autre difficulté étant  que les vacances apprenantes seraient un très bon concept pour des élèves en difficulté ou fragiles, or ce sont ces mêmes élèves qui ont du mal actuellement à faire revenir en classe."