Rennes : Biotrial affirme n'avoir rien caché aux volontaires des essais

23 avril 2016 à 5h30 par La rédaction

HIT WEST
« Biotrial n'a ni menti ni caché quoi que ce soit aux volontaires » a déclaré le laboratoire rennais dans un communiqué. Il répond aux accusations du journal le Figaro qui prétend détenir un document à charge pour Biotrial : la lettre d’information remise aux volontaires avant les essais cliniques qui ont coûté la vie à un homme en janvier dernier. Cette lettre ne ferait pas mention des effets secondaires sur le cerveau, pourtant observés chez l’animal.
Interrogé hier vendredi par l'AFP, François Peaucelle, le directeur général de Biotrial a insisté : « il n'y avait pas de risques neurologiques avérés par rapport aux doses données aux testeurs ».