Recherche hommes 18-49 ans pour don de moelle osseuse !

10 mars 2018 à 6h10 par Cécile DAUGUET

HIT WEST

La 13ème semaine nationale de don de moelle osseuse commence aujourd’hui. L’an dernier 1241 nouveaux donneurs se sont inscrits sur le registre en Bretagne et 1641 en Pays de la Loire. Avec dans les deux régions, un tiers de donneurs hommes seulement, comme au niveau national. L’objectif de la mobilisation en faveur du don de moelle osseuse cette année, est de convaincre les hommes de donner en plus grand nombre. L’an dernier, 29 donneurs ont été prélevés en Bretagne et 20 en Pays de la Loire. Pour donner il faut être en parfaite santé, être majeur mais avoir moins de 50 ans.



La moelle osseuse a un rôle vital dans le fonctionnement du corps humain : elle est à l'origine de la production de cellules sanguines. Toute maladie grave du sang est donc la conséquence d'un dysfonctionnement de la moelle osseuse. Jusqu'au 18 mars, les centres d'accueil hospitaliers et l'établissement français du sang participent à cette semaine de mobilisation. Cette année l'objectif en Bretagne est de recruter 1 460 donneurs , et 1700 en Pays de la Loire.
Plus il y a d'inscrits sur le registre, plus les chances de greffe augmentent pour un malade. Il existe en moyenne une chance sur un million de trouver un donneur de moelle osseuse compatible pour un patient, en dehors de la famille.



Des animations publiques sont organisées le week-end prochain, à Rennes place Hoche samedi prochain, le 17 mars, de 12h à 19h et aux Sables d'Olonne dimanche 18 mars de 12h à 19h place de la liberté.
Toutes les infos sur www.dondemoelleosseuse.fr



Quelques idées fausses sur le don de moelle osseuse 



"la moelle osseuse est prélevée dans la colonne vertébrale" FAUX Le prélèvement de moelle osseuse ne s’effectue pas dans la colonne vertébrale mais en superficie dans les os postérieurs du bassin, très riche en moelle osseuse. Il ne faut pas confondre moelle osseuse et moelle épinière ! Il n’y a donc pas de risque d’être paralysé à l’issue d’un don de moelle osseuse.



"Le don de moelle osseuse est douloureux" FAUX Certains donneurs estiment que la sensation qui suit le prélèvement dans les os postérieurs du bassin ressemble à un « gros bleu », et que la préparation au prélèvement par cytaphérèse donne des symptômes grippaux, mais ce n’est pas systématique. Ces douleurs, si elles existent, peuvent être facilement soulagées par des antidouleurs classiques. La sécurité médicale des donneurs est assurée avant, pendant et après le don.



"Quand la compatibilité avec un malade est trouvée, je dois me rendre disponible immédiatement" FAUX Entre le moment où l’on vous appelle pour vous annoncer que vous êtes compatible avec un malade et le prélèvement, il s’écoule en moyenne entre un et trois mois, période pendant laquelle des examens complémentaires seront réalisés qui vous permettront de vous préparer au don.