""Apologie du terrorisme"" : plus de 70 procédures en cours, la LDH s'alarme

15 janvier 2015 à 13h46 par La rédaction

HIT WEST
La mise en examen d’une mineure de 14 ans hier à Nantes pour « apologie du terrorisme » est loin d’être un cas isolé : plus de 70 procédures sont actuellement en cours dans toute la France, dont certaines ont déjà abouti à des peines de prison ferme. C’est l’application très stricte d’une loi datant de novembre, qui a renforcé les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme. Et cette sévérité inquiète certaines associations comme la Ligue des Droits de l’Homme. Ecoutez Michelle Hazebrouck, membre de l’association à Nantes, qui s’alarme surtout pour les jeunes. Elle est au micro de Charlotte David.

Avec cette nouvelle loi, l’apologie du terrorisme est passible de 5 ans de prison ferme et 75 000 euros d’amende. 7 ans ferme et 100 000 euros lorsque cette apologie est réalisée sur Internet. C’est précisément la peine que risque Dieudonné, qui sera prochainement poursuivi par le tribunal correctionnel pour avoir écrit dimanche dernier sur sa page Facebook « Je me sens Charlie Coulibaly », en référence au nom de celui qui a pris en otage et tué quatre personnes vendredi dernier, dans un hypermarché casher de la porte de Vincennes.