Quand la gendarmerie n'en revient pas...!

1er mars 2019 à 15h46 par Emilie PLANTARD

Il y a des gens qui ne doutent de rien... Même avec les gendarmes ! Impressionnés, ces derniers en font un post Facebook.

HIT WEST
Crédit: Hit West

Commettre un déli, s'enfuir lorsque les gendarmes arrivent... Puis, alcoolisé, se rendre à la gendarmerie en voiture. Un fake ? Et bien non ! C'est l'histoire incroyable d'un jeune homme d'une trentaine d'année que les gendarmes de Loire-Atlantique racontent ce jeudi 28 février sur un post Facebook. L'affaire s'est passée la veille, le 27 février, sur la commune de La Chapelle sur Erdre et les militaires semblent ne pas en revenir eux-même !

"Dans la soirée du 27 février, à La Chapelle-sur-Erdre, une personne appelle la gendarmerie car un automobiliste s’adonne à une activité dangereuse à savoir le rodéo urbain.

Les gendarmes de la brigade se transportent, immédiatement, sur les lieux. À la vue de ces derniers l’homme abandonne son véhicule et s’enfuit à pied. Les militaires fouillent le véhicule et récupèrent une « savonnette » de cannabis ainsi qu’un téléphone portable.

Quelques heures plus tard, l’homme qui avait laissé derrière lui voiture, drogue et téléphone, décide de se présenter en véhicule à la brigade de gendarmerie !

Mais pourquoi revient-il ?

Et bien pour récupérer son téléphone portable que les gendarmes avait pris soin de saisir. A noter que l’homme est arrivé à la gendarmerie en conduisant son véhicule avec un taux d’alcoolémie de 0,94 mlg/litre d’air expiré... il a alors été placé en cellule de dégrisement.

Notre conducteur, d’une trentaine d’années, est déjà connu pour des délits mineurs. Il a été placé en garde à vue pour conduite en état d’ivresse et détention de stupéfiants et une perquisition a été réalisée à son domicile.

Le Groupe d’enquête de lutte anti-stupéfiants (GELAS) a été chargé des investigations car en plus de la savonnette dans la voiture d’autres produits et du matériel de conditionnement ont été découverts.

Affaire à suivre..."