Pays de la Loire

Quand une B.D lutte contre la stigmatisation...

25 octobre 2019 à 17h06 Par Emilie PLANTARD
Crédit photo : Hit West

Putain de Vies, c’est un roman graphique retraçant le parcours de 10 travailleuses et travailleurs du sexe. Un ouvrage inédit qui veut raconter, sans stigmatiser.

Médecin du Monde avait réfléchi à ce projet il y a déjà longtemps mais c’est l’association Paloma qui a permis de le concrétiser, avec l’autrice et illustratrice nantaise Muriel Douru. L’asso, qui lutte contre la stigmatisation des prostituées et favorise leur accès aux soins, a pris les contacts et c’est Muriel Douru qui a recueilli leurs témoignages, avant de les mettre en dessin. Une manière de parler de destins hors-norme, sans jugement. Muriel Douru :

Écouter le podcast 

"L’idée du livre c’était de raconter leur parcours depuis le départ, c’est-à-dire depuis leur enfance, savoir ce qui s’est passé dans leur vie pour qu’à un moment elles utilisent le travail du sexe soit comme un mode de survie soit comme une activité pour gagner leur vie et pourquoi…"

Des hommes et des femmes

D’Amélia, nigériane exilée et prostituée de force, jusqu’à Laurianne, escort-girl assumée, les profils sont aussi divers que sont les histoires de ces femmes, hommes, transgenres. Le sujet est singulier, rare mais le format bande-dessinée permet de le dévoiler.

Écouter le podcast

"L’ouvrage s’adresse à tout le monde, dans le sens où c’est un sujet que peu de gens connaissent. C’est vraiment un monde qui s’ouvre, ça permet aussi de remettre en cause énormément de clichés qu’on a tous en tête. Là vous avez de la matière directe de vie. C’est la vraie vie des gens qui vous est racontée."

Un univers stigmatisé

Au début de l’ouvrage, Muriel Douru raconte comment elle-même a démarré ce projet, avec son regard de jeune femme heureuse et bien née… Avant d'en changer, au fil des maraudes et des rencontres. C’est la particularité de ce livre. Il plonge le lecteur dans un milieu inconnu et peut modifier la perception, tantôt victimisante, tantôt jugeante, qu’on peut avoir de ces femmes et ces femmes.

Écouter le podcast

"Ça change complètement notre regard. Parce que c’est quelque chose qu’on entend jamais, c’est très surprenant parce que ça ne va pas forcément dans le sens attendu, c’est-à-dire que la prostitution est une violence, une contrainte, etc. Il y a des femmes dedans qui sont très indépendantes, qui y trouvent une certaine forme d’indépendance aussi, même si ça peut surprendre. Et finalement quand on lit ça comme un récit de vie, les choses s’imbriquent avec logique et ça ouvre complètement les yeux sur ces réalités."

Muriel Douru sera présente pour des séances de dédicace au festival Le Quai des Bulles, samedi 26 et dimanche 27 octobre prochain à Saint-Malo pour présenter Putain de vies.