Actualités régionales

Produit en Bretagne : 4 produits made in bzh primés

11 janvier 2019 à 08h12 Par Alexandra BRUNOIS
De gauche à droite : Pascal Lepoutre (Les 4 Saisons), Christine Le Tennier (Algaé/GlobeXplore), Lydie Joyeux (Le P'tit Fermier de Kervihan), Jacques Barreau (Grain de Sail)
Crédit photo : Yann Launay

C'est la 1ère marque régionale en France : l'association "Produit en Bretagne" vient de décerner son prix de la meilleure nouveauté 2019. Un jury de 150 consommateurs et de 20 professionnels issus des 5 départements de la Bretagne historique ont dégusté des produits alimentaires innovants, et retenu les plus convaincants. Les 4 lauréats sont Le p'tit fermier de Kervihan, Les 4 saisons, GlobeXplore et Grain de Sail. Reportage de Yann Launay.

La "Tommette aux algues ouessantines", élaborée par "Le p'tit fermier de Kervihan", installé à Locoal-Mendon. Lydie et Vincent Joyeux y élèvent des vaches laitières et transforment leur lait sur place pour proposer une quinzaine de fromages bio. Pour le couple d'éleveurs et leurs 12 salariés, ce prix de la Meilleure nouveauté vient couronner 11 ans d'efforts. Et ce n'était pas forcément gagné, puisque l'agriculture bio est une reconversion, pour Lydie et Vincent, après une première vie dans le nautisme et la voile de compétition. Lydie Joyeux :

Écouter le podcast
"C'est un combat de tous les jours.. Déjà pour s'installer en tant qu'agriculteur, quand on n'est pas fils ou fille d'agriculteurs, ça a été un combat pour avoir des terres, et ensuite, quand on a démarré la fabrication de fromages, peu de fermes transformaient, donc il y avait peu de personnes pour aider à mettre le projet en place.. Le Prix de la Meilleure nouveauté, c'était rêvé, c'est une récompense qui nous a tous fait pleurer."

Pour Lydie et Vincent Joyeux, le label Produit en Bretagne est une reconnaissance, et aussi un précieux coup de pouce :

Écouter le podcast
"Pour nous, c'est vraiment un appui fort, autant humain que technique. Beaucoup d'aide au niveau commercialisation : c'est un label qui est très reconnu, très apprécié des consommateurs. C'est un audit qualité qui est compliqué, une adhésion qui n'est pas simple à obtenir donc une belle récompense de notre travail fourni chaque jour."

Des confitures made in BZH récompensées

La crème d'abricot élaborée par "Les 4 saisons" est aussi distinguée : ce producteur de confitures emploie 21 personnes à Huelgoat, dans le Finistère. Une entreprise innovante qui a doublé son chiffre d'affaires en 5 ans. Une entreprise sans aucun complexe face aux géants du secteur, comme l'explique Pascal Lepoutre, directeur des 4 Saisons :

Écouter le podcast
"Il y a quelques années, j'ai constaté que dans tous les points de vente de la distribution, il y avait du "lemon curd" (crème de citron) fait par des Anglais, et je me suis dit qu'il fallait revisiter la recette, et faire une recette made in Breizh.. Cela a été un grand succès, cela continue a être un succès.. On a voulu décliné ce produit, on a essayé avec l'abricot, la framboise, le cassis, on a essayé avec un tas de parfums, et on s'est dit qu'avec l'abricot, on tenait quelque chose."

Un tartare d'algues au curry primé

Les algues sont décidément à l'honneur, cette année, avec un Tartare d'algues au curry créé par la société GlobeXplore, basée à Rosporden, dans le Finistère, depuis 33 ans. Et pour la fondatrice, Christine Le Tennier, ce prix Produit en Bretagne montre que les algues alimentaires ont définitivement quitté la rubrique "insolite" des rubriques consommation

Écouter le podcast
"Le prix que l'on a aujourd'hui, c'est une dixième recette de tartare d'algues, et le fait que la grande distribution sélectionne ce type de produit, s'y intéresse, veut dire que ça y est, aujourd'hui il est admis que l'algue fait partie de notre régime alimentaire.. Alors, bien sûr, on ne va pas en consommé comme des haricots verts ou de la pomme de terre, mais aujourd'hui, dans un magasin, qui ne connaît pas le tartare d'algues ? Donc je pense qu'en 30 ans, on a quand même fait quelques petits exploits, mes confrères et moi."

La société GlobeXplore, qui emploie 30 personnes à Rosporden, prépare de multiples innovations. Pour Christine Le Tennier, nous vivons un tournant dans l'utilisation des algues alimentaires :

Écouter le podcast
"Nous travaillons les macro algues, et cette année nous allons les cultiver, parce que c'est indispensable pour notre filière. Nous travaillons les micro algues, nous sommes producteurs de spiruline, qui est composée à 70% de protéines, donc la faim dans le monde n'est plus un sujet. Je pense que l'humanité à venir se nourrira de la mer.. si nous ne la polluons pas trop."

Grain de Sail distingué pour la 2ème année consécutive

Et pour la deuxième année consécutive, la société Grain de Sail est elle aussi distinguée, cette fois pour une Tablette de chocolat noir, raisins et sarrasin torréfié bio. La jeune entreprise de Morlaix, dont les produits (cafés et chocolats) n'ont que quelques années d'existence, gagne rapidement en notoriété, et fait désormais travailler 40 personnes... et pourtant ce n'est qu'un début, un point de départ : le projet Grain de Sail est beaucoup plus ambitieux, comme l'explique Jacques Barreau, directeur général de Grain de Sail"

Écouter le podcast
"Après avoir développé les cafés en 2013, les chocolats en 2016, on a lancé la construction de notre voilier-cargo cette année : on va exporter 20 000 bouteilles de vins bio vers New York, ensuite le bateau va desendre vers la zone Caraïbes pour charger le cacao et le café, et va revenir sur Morlaix.. Drrière, la finalité, c'est de créer un réseau de torréfactions et de chocolateries, en Europe et sur la côte Est des Etats-Unis, et d'utiliser une flotte de voiliers cargos, permettant d'avoir des produits qui viennent de loin, mais dont le bilan carbone est optimisé."

En construction dans un chantier de Couëron, près de Nantes, le premier voilier cargo de Grain de Sail devrait être mis à l'eau en décembre prochain.