Pays de la Loire

Près d'Angers, des sneakers éco-conçues localement.

15 octobre 2019 à 11h27 Par Emilie PLANTARD
Crédit photo : Sessile

A Montjean-sur-Loire, la Manufacture49 fabrique des chaussures Made in France pour le groupe Eram. L’atelier prépare actuellement le lancement d’une nouvelle gamme, respectueuse de l’environnement.

C’est d’abord l’histoire d’un atelier face à un constat, celui que la mode est une des industries les plus polluantes au monde. Alors la Manufacture49, propriété du groupe Eram, a fait le choix de s’engager en lançant sa propre marque, Sessile, en référence au chêne du même nom. La gamme, réfléchie depuis près d’un an, se veut unisexe, durable et labellisée Origine France Garantie. Les 3 modèles de sneakers seront donc fabriqués en cuir, avec une semelle en caoutchouc recyclé et seront surtout réparables.

Virginie Radier-Tricard est responsable du développement commercial et marketing pour la Manufacture49 :

Écouter le podcast

"Elle a une semelle en caoutchouc recyclé à 70%. Lorsqu’on l’aura portée, on va pouvoir la rapporter, on va démonter cette semelle, on va en remettre une neuve et on va bichonner le reste de la chaussure et on va pouvoir proposer une chaussure quasiment neuve. Et si cette chaussure arrive vraiment au bout de sa vie, on va procéder de la même manière, on va la démanteler, la semelle sera fondue pour re-fabriquer une deuxième semelle. La partie haute de la chaussure sera réduite en poudre et on va pouvoir re-fabriquer une semelle."

sneakers sessile.PNG (189 KB)

La mode est au vert

Si vous ne pouvez plus les porter, il faudra donc les rapporter afin qu’elles soient recyclées… La boucle sera ainsi bouclée. La démarche est innovante, elle est surtout poussée par un consommateur de plus en plus consom’acteur.

Écouter le podcast

On a de plus en plus de marques qui nous contactent pour allier le Made in France et la conception vertueuse. En fait on a de plus en plus de marques qui viennent nous chercher pour avoir des matériaux dits vegan ou sans impact sur l’environnement en terme d’émanations… Donc il y a une vraie volonté des marques de créer de la chaussure le moins impactantes possibles sur l’environnement.

Pas facile d'être green...

L’équipe a été mise en place au début de l’année 2019. Le défi était de taille et l’atelier du Maine-et-Loire l’a relevé en proposant un soulier le plus propre possible, en ayant à cœur de respecter au maximum la provenance française des matières premières.

Écouter le podcast

On a cherché déjà des partenaires, ça n’a pas été facile. On en a trouvé en France pour les œillets, les galons, les lacets en coton bio… Mais pour la semelle on la source au Portugal parce qu’il n‘y a plus de fabriquant en France, et le cuir on le source en Italie ce qui fait qu’on est vraiment en circuit court puisqu’on a un bilan qui est 3 fois moindre par rapport à une chaussure classique.

 Prochaine étape : La fabrication. C’est l’objectif de la campagne participative lancée début septembre qui doit permettre de vendre des paires de chaussures en précommande, afin de financer l’achat de matière première ; L’atelier s’engage à vous les livrer pour Noël. En moins d’un an, la Fabrique49 est sur le point d’aboutir à ce projet de chaussure éco-conçue et projette déjà d’améliorer le concept.