Actualités régionales

Premier coup de feu au restaurant !

02 juin 2020 à 09h25 Par Emilie PLANTARD
Crédit photo : @Hit West

Enfin ! Ouf... La date tant attendue du 2 juin va permettre aux restaurateurs d’accueillir de nouveaux leurs clients. Pressé, le gérant de La Prison du Bouffay à Nantes à même rouvert dès 00H01 hier soir..

Hier soir à Nantes, alors que les rues s’étaient vidées de leurs promeneurs, seule la place du Bouffay était à la fête. Tables dressées, longue file d’attente devant la porte… A 00H01, Jean-Pierre Lebot, le cogérant de La Prison du Bouffay salue ses clients : Le restaurant est ouvert ! Très vite, la cadence reprend au rythme des commandes. La vie reprend, comme avant. Il était temps !

Écouter le podcast

"Et pour monsieur, qu’est-ce qui vous ferait plaisir ? Une entrecôte… On trouvait ça sympa le principe de réouverture après le déconfinement, à cette heure-là donc on en profite… C’est toujours un plaisir de pouvoir retourner faire des restos entre amis, ça a manqué un peu parce que les bouffes en appart ou sur les bords de Loire, à un moment ça suffit ! On s’est beaucoup confinés, donc là c’est la sortie familiale… Nous fêtons nos 35 ans de mariage. Vous vouliez faire ça au restaurant ? Ben oui ! Ca permet de voir un peu de monde, ça fait du bien…"

OUVERTURE RESTO TERRASSE BOUFFAY.jpg (182 KB)

Des clients en toute sécurité

Une centaine de clients avaient réservé, d’autres sont venus spontanément profiter de cette reprise. Sur la terrasses, les tables sont à 1m les unes des autres. Rien ou presque, ne semble perturber la clientèle, plus heureuse que peureuse.

Écouter le podcast

"On a nos masques avec nous, après là, on est tous les 2, on est espacés de tout le monde, donc je pense qu’il n’y a aucun problème… C’est un restaurant qu’on connaît, donc on sait que les règles d’hygiène sont là… Il y a quand même des risques encore donc il faut faire attention, mais c’est quand même plus normal… et il faut continuer à vivre… Ah ben oui ça fait du bien ! On a l’impression de revivre un peu !"

Un service presque normal

Pour l’instant, seuls 80% des salariés de ce restaurant nantais ont repris le travail. Ce soir, ils sont donc autour de 13 à tout donner pour assurer ce premier service, dans les règles d’hygiène adéquates. Jean-Pierre Le Bot, cogérant de la Prison du Bouffay :

Écouter le podcast

"Ici on a de la chance et on peut remercier la ville de Nantes parce que on a la possibilité d’occuper plus facilement l’espace public, donc on a le même nombre de places mais on écarte les clients. Donc plus de sécurité. Là on a mis un petit stop pour prévenir les gens qu’on vient les chercher, on travaille sur des cartes à usage unique sur du papier recyclé. Après, le gel, le port du masque… Ce n’est rien de nouveau pour nous, à part le masque, ce sont des mesures d’hygiène qu’on appliquât déjà auparavant."

Enfin !

A Nantes, c’est le seul établissement à proposer un ouverture dès minuit. Une manière de mettre un nouveau coup de projecteur sur la profession et de calmer l’impatience de tout le monde, clients et personnel.

Écouter le podcast

"Tout le monde avait hâte de revenir au restaurant, parce que pour un français, ne pas aller au resto ou au bistrot… Et ma femme me disait que c’était vraiment triste une ville sans restaurants et sans bistros. Et aussi c’est pour envoyer un signal à tous les clients, que le temps du confinement est révolu, On va rouvrir dans certaines conditions, mais on va surtout les recevoir dans de très bonnes conditions. C’est surtout le message qu’on veut faire passer à tous les clients."

Seule inconnue à ce jour, les chiffres de la fréquentation ces prochains jours. Croisons les doigts pour que les restaurants ne subissent pas le désamour d’un trop grande partie de la clientèle…