Pourquoi tant d'orages ?

4 juin 2018 à 13h48 par Katell LAGRE

HIT WEST

Les orages semblent s'être définitivement installés sur l'Ouest et sur la France : plus de 182 000 impacts de foudre ont été recensés sur le mois de mai en métropole. C'est presque 100 000 de plus que le précédent record enregistré : en mai 2009...

Mais pourquoi cette répétition presque quotidienne des orages, accompagnés de pluies violentes ou de grêle ? La réponse de Stéven Tual, prévisionniste chez Météo Concept, à Rennes :

Écouter le podcast
"On a de l'air chaud qui arrive d'Europe centrale, dans les basses couches de l'atmosphère, et à l'inverse, sur l'Atlantique, on a une goutte froide qui apporte de l'air froid en altitude. Le conflit entre cet air chaud de surface et l'air froid en altitude provoque les orages, et en plus de cela, on a une situation de blocage : les élements sur l' Atlantique ne bougent pas et ces orages stationnent..."

Jusqu'à quand cette situation va-t-elle se prolonger ? :

Écouter le podcast
"Il y a une amélioration très timide jeudi et vendredi... et à nouveau le week-end prochain, une goutte froide va aller s'isoler sur le Golfe de Gascogne et va générer de nouveau des orages, donc on peu s'attendre à une dégradation assez similaire, avec des orages stationnaires, des pluies, de la grêle, et des phénomènes violents locaux. Pour l'instant, les tendances saisonnières montrent que l'on pourrait avoir une évolution pour la fin juin, mais il est difficile d'être affirmatif..."

Pourquoi les orages violents ne sont-ils pas prévus avec plus de précision ? :

Écouter le podcast
"L'orage, c'est un phénomène local, sur une zone de 2 à 10 km². Un orage peut par exemple être dévié par une brise de Nord un peu plus forte que prévu, donc pour prévoir ce phénomène, il faudrait avoir des outils très performants sur chaque km², avoir une connaissance totale de chaque couche de l'atmosphère, ce qui est quasiment impossible... Prévoir d'une façon très précise les orages, c'est beaucoup plus difficile que de prévoir une tempête..."

Ces orages à répétition, accompagnés de fortes pluies, ont-ils un lien avec le réchauffement climatique ? :

Écouter le podcast
"Pour étabir des données sur le réchauffement climatique, il faut un recul de 30 ans.. Ce qui va permettre de nous dire si ce phénomène est en lien avec le réchauffement, c'est s'il se répète dans le temps. Avec le réchauffement climatique, il y aura normalement une récurrence plus forte des phénomènes violents comme les orages, mais de là à dire que le phénomène actuel à un lien avec le réchauffement, on ne peut pas le dire.."

Reportage de Yann Launay.