Pourquoi les hommes sont-ils plus douillets ?

25 février 2019 à 15h33 par Emilie PLANTARD

Quoi ?! Les hommes seraient plus sensibles que les femmes ? Ça expliquerait donc qu'ils se plaignent davantage....

HIT WEST
Crédit: Pixabay

On plaisante bien sûr ! Mais il faut admettre que certains hommes ont une petite tendance à revendiquer des douleurs importantes malgré l'importance toute relative de leurs symptômes... Et bien il y aurait une raison à cela. Hit West vous explique dans Sur Place ou à Emporter grâce à Katell :

Écouter le podcast

Une étude a été menée à Toronto sur 41 hommes et 38 femmes, par des chercheurs de Toronto et Montréal.Pour connaître leur réaction à la douleur, ils ont appliqué de la chaleur sur le bras des participants. Ils ont remis ça le lendemain et le deuxième jour, les hommes affirmaient souffrir davantage que la veille.

Pourquoi ont-ils plus mal ?

Parce que la mémoire de la douleur provoquerait chez les hommes un strss et une hypersensibilité. Alors que les femmes ont la faculté d'oublier la douleur.

Il semblerait aussi que les hommes soient plus souvent malades que les femmes. Des chercheurs ont en effet mené des expériences sur des souris et les mâles subissaient plus de variations de températures, de fièvres et mettaient plus de temps à se remettre d'une grippe ou soigner un simple rhume. D'autres études sur le système immunitaire ont prouvé que les hommes étaient plus réceptifs aux virus.

C'est dû à quoi ?

Aux hormones ! Les oestrogènes (les hormones femelles) rendraient plus résistant aux virus pour une raison biologique simple : Les femmes sont celles qui donnent la vie et portent des bébés et celles qui (traditionnellement) sont plus au contact des bébés donc elles s'immunisent ! Tout cela est donc scientifique. Ce qui l'est moins, c'est cette faculté quont les hommes à se plaindre et à exagérer leurs symptômes. Genre à parler de grippe quand ils n'ont qu'un rhume... Et paradoxalement, ils vont moins chez le médecin que les femmes. Ils se disent "Ca va passer". Enfin plus exactement : "Je vais mourir... Mais ça va passer!"

Retrouvez tous les podcasts de l'émission sur la page de Sur Place ou à Emporter