Pollution à la phosphine : le maïs analysé à partir de ce lundi à Brest

23 janvier 2017 à 5h11 par Alexandra BRUNOIS

HIT WEST

On en sait un peu plus dans l'affaire du maïs traité à la phosphine… Cette cargaison de 25 000 tonnes de maïs venu de Roumanie avait été bloquée dans les silos du port de Brest, fin décembre. En cause : un taux de phosphine anormalement élevé. La phosphine est un produit toxique couramment utilisé dans les cales des navires pour détruire d'éventuels parasites. Sous forme solide, le produit se transforme en gaz et est censé ne laisser aucune trace après le déchargement. Son utilisation n'est pas interdite… Mais dans le cas de Brest, il y a bien eu anomalie, comme l'explique le préfet du Finistère, Pascal Lelarge, au micro de Yann Launay

 

Écouter le podcast

Un millier d'échantillons seront prélevés sur ce stock de maïs. Leur analyse devrait démarrer ce lundi. Par ailleurs, une réflexion est engagée pour renforcer la réglementation : la pose de sondes, pour mesurer en temps réel les taux de phosphine dans les silos, pourraient par exemple être envisagés.