Bretagne

Parcoursup : après minuit, il sera trop tard…

14 mars 2019 à 08h06 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Parcoursup

Les lycéens de Terminale ou jeunes gens en réorientation ont jusqu’à ce soir minuit, pour formuler leurs vœux dans le supérieur sur la plateforme ParcourSUP. Une fois ces vœux exprimés, ils auront ensuite jusqu'au 3 avril pour finaliser leur dossier.

Première étape importante pour les terminales : l'enregistrement des voeux prend fin ce soir à 23 heures 59. Une étape importante, mais les élèves pourront encore les modifier ou les confirmer jusqu'au 3 avril. Ils ont jusqu'à cette date également pour finir de compléter leurs dossiers. Au total, jusqu'à 10 voeux à formuler... et ce sont ces choix uniquement, qui seront éventuellement retenus plus tard. Si vous avez des questions, la plate-forme ParcourSup met à la disposition des élèves un formulaire qui sera accessible jusqu'au dernier moment. Ecoutez Rachel Bourdon, chef adjointe du Service Académique d'Information et d'Orientation à Nantes, avec Emilie Plantard.

Écouter le podcast

"Il vaut mieux faire plus de vœux maintenant et finalement ne pas les faire aller jusqu'au bout, que de regretter de ne pas en avoir saisi un. Le conseil c'est si je ne suis pas sûr, je saisis le vœu et ça me laisse un délai pour réfléchir. Il ne faut pas se censurer dans ces projets ce n'est pas le moment. Ça, c'est quelque chose qui peut se retravailler dans les semaines qui suivent."

Écouter le podcast

"Il y a une rubrique contact sur le site. Et c'est important de le savoir parce que si il y a quelque chose qui ne va pas le 14 mars, si c'est bloqué, si il y a quelque chose qu'ils n'ont pas compris et qui ne leur permet pas de faire ce qu'ils voulaient faire c'est très important de laisser un message sur contact. Nous on les récupère le lendemain et on peut intervenir si l'élève avait une difficulté."

Rendez-vous sur la plateforme www.parcoursup.fr et n'oubliez pas ce numéro vert pour vous aider, le 0 800 400 700 (10h / 16h).

La Nuit de l'Education

La mobilisation continue sinon avec une "Nuit de l’Education" qui prend la forme de rassemblements et d'occupations d’école ce soir comme à Ancenis (écoles Sévigné et Camus) ou Nantes (école Jean Moulin). Une action afin de sensibiliser les parents et les élus sur les conséquences de la loi Banquer et dire non aux suppressions de postes, une vingtaine dans l'Académie de Nantes Un rassemblement est prévu devant le Rectorat à 13 heures, avec des professeurs et des personnels techniques et administratifs. C’est ce jour que le CTA se réunit sur les mesures de suppressions d’emplois.

Professeurs en colère aussi à Vannes. A l’appel des organisations syndicales, une cinquantaine d’enseignants du 1er degré ont manifesté hier devant l’inspection académique. Ils dénoncent des critères inacceptables qui vont s’appliquer prochainement pour les affectations de postes. Ils demandent plus de transparence et d’équité. Ils appellent au rassemblement mardi prochain à 10h30 à Cosmao à Lorient. Enfin à Brest, c'est jour de grève dans les écoles publiques. Un service minimum d’accueil est mis en place de 8h30 à 17h dans les locaux des 4 centres de loisirs municipaux. Pour les parents d’enfants concernés, inscription sur place ce matin entre 8h30 et 9h. Les enseignants protestent contre la décision de la ville de Brest de conserver une semaine de cours à 4 jours et demi avec des temps d’activité périscolaire sur la pause de midi.