Opération swatting à Nantes, l'auteur du coup de fil recherché

16 février 2015 à 6h24 par La rédaction

HIT WEST
Il y a des petits rigolos à Nantes, mais qui ne font pas rire la Police. Un individu l’a appelée en début de week-end pour se dénoncer, affirmant qu’il avait tué sa femme. C’est la pratique du « swatting », originaire des Etats-Unis, et qui consiste à faire intervenir la Police chez des personnes qui ne sont au courant de rien. Souvent, la scène est aussi filmée pour faire le buzz. Le swatting est passible de 2 ans de prison et de 30 000 € d'amendes. L'auteur du coup de fil est lui recherché.

La BAC a interpellé ce week-end 2 individus boulevard de la Beaujoire, à Nantes. Ils étaient au volant d’une Berline, volée peu de temps auparavant, dans le cadre d’un car-jacking. Ils ont été placés en garde à vue.