On compte sur vous !

27 novembre 2018 à 7h30 par Katell LAGRE / Alexandra BRUNOIS

La 34ème campagne d'hiver des Restos du Coeur démarre ce mardi : dans l'Ouest comme dans toute la France, des milliers de bénévoles se sont préparés à distribuer des repas à un nombre croissant de bénéficiaires. L'enjeu est de maintenir un approvisionnement suffisant en denrées alimentaires.

HIT WEST

Des aliments qui proviennent de plusieurs sources, comme l'explique Philippe Lhoro, responsable des Restos du Coeur de Vannes, dans l'entrepôt qu'il gère au quotidien :

Écouter le podcast
"Nous avons des produits qui viennent du national, des produits qui viennent de l'Union Européenne... Au niveau local, nous avons les invendus des grandes surfaces, les produits qui arrivent en fin de vie, et les produits qui viennent de chez les industriels de l'agro-alimentaire. On fait face..."

Les Restos du Coeur de Vannes s'attendent à un nombre d'inscrits en légère hausse, comme depuis plusieurs années maintenant. Le centre morbihanais sert 1400 familles, et comme dans les 2000 centres répartis dans toute la France, l'objectif est de proposer des repas équilibrés, comme le souligne Jean-Luc, l'un des bénévoles vannetais, qui participe à la distribution des denrées :

Écouter le podcast
"Les bénéficiaires ont une fiche, ils ont un certain nombre de points attribués en fonction de leurs revenus et de la composition de la famille. Nous on essaye de leur donner une part de protéines au minimum, à chaque passage, et après il y a des produits laitiers, des fruits, des légumes, en fonction des approvisionnements."


Parmi les bénéficaires, toutes les générations sont représentées, mais les femmes seules avec enfants sont nombreuses : c'est le cas par exemple de Léa, qui vient depuis peu aux Restos :

Écouter le podcast
"J'aurai préféré venir en tant que bénévole, mais malheureusement je suis de l'autre côté de la barrière et je n'ai pas le choix.. Il n'y a même pas un an que la dégringolade financière a commencé... Je cherche un emploi déséspérément mais je n'en trouve pas... Heureusement qu'il y a les Restos du Coeur, qu'il y a ces bénévoles qui nous donnent cette chaleur, qui est gratuite, et qui fait du bien.."

Parmi les bénéficiaires, des migrants, des retraités, des femmes seules avec enfant mais aussi des couples, comme Martine et Mathieu :

Écouter le podcast
"Mon mari a été licencié, on perd nos droits à pôle emploi, donc on n'a pas le choix... on a des enfants, donc c'est compliqué : on vit avec 900 euros par mois.. on paie le loyer, l'électricité, les assurances, mon fils est au collège privé, dans une classe spécialisée, donc à la fin du mois il ne reste rien.. Je soutiens à fond les gilets jaunes, on espère que cela va faire quelque chose, on espère..."

A Vannes, ils sont une centaine de bénévoles à se relayer pour venir en aide aux bénéficiaires, mais Philippe Lhoro ne la cache pas : comme d'autres assocaitions, les Restos du Coeur ont plus de difficulté aujourd'hui à compléter les équipes, et le turn-over est de plus en plus grand :

Écouter le podcast
"Il faut beaucoup de monde : c'est compliqué de faire un planning pour les bénévoles : ils ont moins de temps à consacrer, ils viennent pour une journée ou deux dans la semaine.."

Pourtant les bénévoles ne regrettent pas leur engagement : Jean-Luc, jeune retraité, entame à Vannes sa 5ème campagne d'hiver :

Écouter le podcast
"On est utile... On créé des liens d'affection avec les bénéficiaires, dans la distribution, on peut discuter, les gens aiment bien parler de leure problèmes, de leur région, mais on échange aussi beaucoup de recettes de cuisine... et il y a une ambiance très sympa dans les bénévoles."

Reportage de Yann Launay.

QUELQUES CHIFFRES EN BRETAGNE

Lors de la dernière campagne, 130 millions de repas ont été distribués en France à 860 mille bénéficiaires et ce par 72 mille bénévoles.
Dans le Finistère, un peu plus de 8 800 personnes ont été aidées l’an dernier par un petit millier de bénévoles. Au total : plus de 1,3 millions de repas ont été servis.
Dans le Morbihan, 9 000 familles ont été aidées l’an dernier par les 1 030 bénévoles morbihannais. Au total : 1,5 millions de repas ont été servis.
En Ille-et-Vilaine, près de 2 millions de repas ont été servis l’an dernier par 1 200 bénévoles. Plus de 11 mille personnes sont accueillies chaque année.
Dans les Côtes d’Armor, plus de 1,2 millions de repas ont été servis à 7 650 bénéficiaires par 860 bénévoles.