Novembre : LE Mois sans Tabac

13 novembre 2019 à 6h21 par Alexandra BRUNOIS

C'est la 4ème édition du Mois sans tabac depuis le 1er novembre⬦ Depuis 4 ans maintenant, le défi est lancé aux fumeurs au mois de novembre⬦ celui d'arrêter de fumer. Focus sur le Mois sans tabac avec Alexandra Brunois

HIT WEST

Arrêter de fumer ce n'est pas si simple... Il faut dire que la cigarette est une addiction… on est dépendant du tabac… mais il existe différentes dépendances… Véronique Le Denmat, responsable de la consultation de tabacologie au CHRU de Brest et Présidente de la Coordination bretonne de tabacologie.


Écouter le podcast


"Il y a tout d'abord la dépendance à la nicotine, c'est la dépendance physique... après il y a la dépendance dite comportementale, toutes les habitudes prises avec le tabac... Le 3ème type de dépendance c'est la dépendance psychologique c'est ce que je recherche : un plaisir ou un soulagement".


Il faut savoir qu'un sevrage tabagique d'un mois multiplie par 5 les chances d'arrêter de fumer définitivement.






Nathalie Le Garjean est coordinatrice du collectif Mois Sans Tabac en Bretagne. Un collectif qui comprend 7 structures dont l’Association Nationale en Alcoologie et Addictologie, la Ligue contre le Cancer ou encore l’Observatoire de Santé en Bretagne.


Lorsqu’on se motive à arrêter de fumer pendant le Mois sans Tabac, on dispose d’un kit très pratico-pratique pour ne pas craquer… Nathalie Le Garjean 


Écouter le podcast


"on a le kit Mois sans tabac, d'aide à l'arrêt qui comprend un agenda, une plaquette d'informations générales sur les substituts nicotiniques et le vapotage, une brochure pour mieux gérer son stress et une roue pour calculer ses économies".






Pour arrêter de fumer, il y a évidemment la motivation mais pas que… Seulement 3 à 5% des fumeurs arrivent à arrêter avec leur simple volonté… sans aides ! Il faut donc s’aider de plusieurs outils…


Parmi les traitements pour soigner ces addictions, il y a évidemment les patchs, gommes et substituts nicotiniques par voie orale... Véronique Le Denmat, Présidente de la Coordination bretonne de tabacologie.


Écouter le podcast


"Il y a les TNS, les traitements de première intentions : les patchs, les gommes... en majorité, ces traitements sont remboursés... Les traitements pharmacologiques ont prouvé leur efficacité pour le sevrage tabacologique".


Il y a aussi la cigarette électronique qui elle permet aux fumeurs de conserver le geste.


LA CIGARETTE ELECTRONIQUE : PREMIER OUTIL POUR ARRETER DE FUMER


La cigarette électronique est LE moyen le plus utilisé en France pour arrêter la cigarette. Mais, la vapote est-elle vraiment efficace ? La réponse de Nathalie Le Garjean est coordinatrice du collectif Mois Sans Tabac en Bretagne.


Écouter le podcast


"Il y a une étude de Santé Publique France qui a montré que 700 000 personnes ont réussi à arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique. C'est vraiment une aide quand on a une addiction comportementale, quand on a besoin de ce geste de porter quelque chose à la bouche..."


cigarette-electronique.jpg (25 KB)


La cigarette électronique avec des bémols toutefois… Pour les spécialistes, la vapote peut devenir dangereux si on l'utilise mal. Véronique Le Denmat, responsable de la consultation de tabacologie au CHRU de Brest et Présidente de la Coordination bretonne de tabacologie. 


Écouter le podcast


"On n'a pas le recul suffisant pour dire que c'est un produit totalement inoffensif si on l'utilise à long terme. D'ailleurs, les recommandations vont dans le sens d'une utilisation d'un an... après il est recommandé de se sevrer. Les fumeurs qui souhaitent l'utiliser doivent parvenir à un arrêt complet du tabac, soit zéro cigarette".


Dans les cas d'un mauvais usage, les effets de la cigarette électronique peuvent être néfastes… la tabacologue brestoise Véronique Le Denmat…


Écouter le podcast


"On a observé aux Etats-Unis 1 888 cas de toxicité sur le plan pulmonaire dont 37 décés. Mais ces problèmes ont été observés chez 81% des cas sur des personnes qui utilisaient la cigarette électronique avec des liquides fabriqués hors du commerce officiel. En plus, ils utilisaient la cigarette électronique pour un usage récréatif avec des produits à base de cannabis..."


Il faut donc absolument acheter son e-liquide non pas à la sauvette mais dans des boutiques qui ont pignon sur rue. 






Pour rappel, votre paquet de cigarettes vient d’augmenter au 1er novembre… mais les augmentations ce n’est pas fini… puisqu’à la fin 2020, votre paquet vous coûtera 10€.


Plus d'infos sur le Mois sans Tabac sur le site www.tabac-info-service.fr


Vous pouvez également appeler toute l'année le 39 89.