Non au laxisme de la Justice : les policiers dans la rue

21 avril 2021 à 6h10 - Modifié : 21 avril 2021 à 6h23 par Yann Launay

HIT WEST
Crédit: Yann Launay

20 policiers réunis à Quimper, une trentaine à Angers, La Roche-sur-Yon et Brest, une cinquantaine à Rennes, une centaine à Nantes⬦ Les policiers ont manifesté hier partout en France. Reportage de Yann Launay

Des rassemblements de policiers ont eu lieu hier dans plusieurs villes de l'Ouest comme ailleurs en France : ils protestent contre le verdict rendu dans l'affaire des policiers attaqués à coup de cocktails molotov à Viry Châtillon, en 2016. 4 policiers avaient été blessés, deux avaient été grièvement brûlés.


Dans ce dossier, 8 des 13 jeunes accusés ont été acquittés, les 5 autres condamnés à des peines de 6 à 18 ans de prison. Un verdict incompréhensible et trop clément aux yeux des manifestants : ils étaient une cinquantaine, ce mardi midi, devant le tribunal de Rennes. Parmi eux : Emmanuelle Laurens, du syndicat Alliance


Emmanuelle Laurens du syndicat Alliance


"Il faut se mettre à la place de nos collègues : eux seront marqués à vie... Quand ils se sont fait attaquer, il y avait des dizaines de personnes autour de cette voiture incendiée.. Aller expliquer qu'il n'y en a plus que 5 à la fin qui ont commis les faits... Cela laisse un sentiment d'impunité... Aujourd'hui, se faire du flic, c'est pas cher payé... Il faut des peines maximales et vraiment réalisées..."


RASSEMBLEMENT POLICIERS RENNES TGI AVR 2021 C.jpg (540 KB)


Pierre lui aussi tenait à marquer sa solidarité avec ses collègues blessés à Viry, et à alerter sur l'évolution actuelle :


Pierre


"Il n'y a pas forcément besoin de peines exemplaires ou de peines plancher, il y a juste une nécessité d'appliquer la loi. Et actuellement, on peut s'interroger... Il y une espèce de banalisation de la violence... Et la police n'est pas responsable non plus de tous les maux de la société : on a l'impression qu'en ce moment, on pointe un peu du doigt la police... A un moment donner, il faut marquer un coup d'arrêt à cette violence..."


RASSEMBLEMENT POLICIERS RENNES TGI AVR 2021 B.jpg (328 KB)


Olivier, agent de terrain expérimenté, ressent de l'amertume devant ce verdict. Pour lui, le problème est général, et quotidien :


Olivier


"C'est tout le temps pareil... On attend une réponse ferme de la justice, pour que cela ne recommence pas régulièrement, et les réponses sont toujours faibles... On a l'impression d'être délaissés par tout le monde. Une population est avec nous, et nous remercie, et il y a aussi beaucoup de gens qui systématiquement sont contre nous, sans savoir ce qui se passe... Heureusement qu'entre collègues on est très solidaires..."