NDDL : Philippe Grosvalet et Jean-Philippe Magnen

27 juin 2016 à 5h40 par La rédaction

HIT WEST
55 / 44 c’est le résultat de la consultation sur le projet de transfert de Nantes à Notre-Dame-des-Landes. Le « Oui » l’a emporté à 55,17% des voix en Loire-Atlantique. Les plus gros scores contre le projet ont été enregistrés à Notre-Dame-des-Landes 73%, Vigneux et Temple de Bretagne (68 et 69%) et Grandchamps des Fontaines – des communes impactées par la future implantation… Et c’est à Ruffigné que le Oui a remporté le plus de voix (85%) et aussi à Lusanger, Noyal-sur-Brutz, et St Julien de Vouvantes…

A Nantes, léger avantage au Oui avec 50,06% des suffrages, 53,3% à St-Nazaire, et avis très partagé à Bouguenais où se situe l’actuel aéroport avec 50,6% pour le Oui. Les villes de Nantes-Atlantique et les communes du bocage votent « non » : où est la victoire du « oui » ?, s’interrogent d’ailleurs les élus d’Europe Ecologie Les Verts. Pour Jean-Philippe Magnen, membre d'Europe Ecologie et ancien vice-président de la région, ce référendum n'a aucune légitimité. Il est avec Yann Launay.

Du côté des partisans, tous se réjouissaient de la participation de plus de 51% et du résultat hier soir. Ecoutez l’un d’entre eux, Philippe Grosvalet, président du Conseil Départemental de Loire Atlantique, avec Cécile Dauguet. Les pro-aéroports demandent l’évacuation de la ZAD et le lancement des travaux à l’automne. Le Premier ministre a confirmé que le Gouvernement ferait appliquer le verdict des urnes. Les Zadsites devront partir avant l’automne prévient Manuel Valls.