Nantes : quand la tombe devient potager

28 octobre 2015 à 15h21 par La rédaction

HIT WEST
Nous sommes à l’avant-veille du jour de la Toussaint, où l’on se rend traditionnellement dans les cimetières pour se recueillir devant les tombes des disparus. Mais une artiste nantaise bouscule la tradition : la plasticienne Gaëlle Le Guillou a acquis il y a un an une concession dans le cimetière de la Bouteillerie. Et avec des amis, des habitants du quartier et des employés de la Ville de Nantes, elle a fait de sa future tombe un potager. Reportage de Charlotte David. Gaëlle Le Guillou, est également lauréate 2014 du Prix des Arts visuels de la Ville de Nantes. Ses œuvres sont à découvrir à la salle d’exposition l’Atelier, à Nantes, jusqu’au 15 novembre.