Nantes : Le carnaval prévoit de faire le show

5 avril 2019 à 4h24 par Dolorès CHARLES

Dans la cité des Ducs, ce sera le "grand show" avec Hit West ! Dimanche, la ville de Nantes se met au diapason du carnaval en musique. L'aboutissement de plusieurs mois de travail durant lesquels les carnavaliers construisent les chars, route de Sainte-Luce. Reportage d'Emilie Plantard.

HIT WEST
Crédit: Carnaval 2018 (Hit West)

L’association Nemo est bien décidée à faire bouger les nantais, dimanche, mais aussi mercredi 10 et samedi 13 avril prochains. Le thème de cette édition 2019, « Le Carnaval Fait Son Show », est orienté musique et chaque char est inspiré d’un genre musical. Reggae, Rock, Musique bretonne ou encore musique country, il y en aura pour toutes les oreilles !

 

Le long travail des carnavaliers

Le groupe des Can’ailles a choisi le Zouk. Envie de danser et de faire danser, les 6 membres de l’équipe, tous retraités, ont décidé de dédier leur char à la Compagnie Créole, avec la chanteuse et ses musiciens en format géant.

Après que la commission a validé leur projet en septembre dernier, ils ont très vite commencé à façonner. Bernard Bouet est une "can'aille" depuis 6 ans, après 35 ans passés à conduire les chars. Il reconnaît qu’il faut du temps… Beaucoup de temps, même ! En moyenne, il faut compter entre 700 et 1000 heures pour monter un char, réparties sur toute la semaine jusqu’au samedi. Un carnavalier est donc avant tout… Motivé !

Écouter le podcast

« Un carnavalier c’est quelqu’un qui va construire le char de A à Z. Début Septembre on débute le char de l’année d’avant. Fin septembre on commence à construire jusqu’en avril. C’est une grosse machine qui tourne au minimum 7 mois dans l’année. Alors on est environ 400 bénévoles mais on est 200 à la construction de chars. Etre carnavalier c’est un état d’esprit. Il faut aimer bricoler, il faut avoir du temps. Et le plus grand plaisir qu’on peut avoir avec l’équipe, c’est le regard des enfants. Les parents aussi même si ils sont plus réservés mais voir les enfants, c’est merveilleux ! Quand, à la fin, on se dit qu’on a travaillé plus de 700, 800 heures, 900 même 1000 heures pour certains chars. On est contents de voir du public, ça fait partie du jeu tout ça ! Etre carnavalier c'est un état d'esprit. Au départ, il faut avoir du temps et aimer bricoler... et le plus grand plaisir que je peux avoir c'est de voir les enfants au défilé..."

 

Le montage des chars étape par étape

La construction des chars est longue et minutieuse. Chacune des 16 équipes passe d’abord une commande de matériaux. Pas moins de 2 semi-remorques de polystyrène et 10 tonnes de métal au total sont nécessaires à leur confection. Il faut ensuite dessiner le char avant de le façonner petit à petit, heure après heure. Un défi au quotidien.

Écouter le podcast

« Quand on commence un char, on fait une structure métallique. Un peu comme un squelette. Et à la suite de ça, on colle des blocs de polystyrène de chaque côté. Après, on fait la sculpture dedans avec un fil à chaux et un couteau de boucher, une brosse métallique et après, on ponce. Une fois que c’est poncé, on colle du papier. Soit du papier de journal ou du papier craft. Ensuite, on peint tout en blanc. Une fois que tout est peint en blanc, on ajoute les couleurs définitives.

"Ce qui est plus difficile c’est le visage..."

...Et puis les peintures de finition quand on veut donner quelques effets et surtout les visages, le regard. Tout se joue dans le regard, il faut donner une expression. Pour moi c’est le plus difficile. Plus on avance dans le temps, plus son réussi à faire des chars affinés, sophistiqués. Quelque part, on est un peu amoureux de faire ça… On veut que ça ressemble à quelque chose et les matières sont plus faciles… C’est plus facile de travailler le polystyrène que le grillage sur un visage par exemple. Quand on papiétait des visages, c’était moins fini, là vous allez voir des visages bien finis. »

Parmi les bénévoles, chacun sa spécialité. Chez les Can’ailles, les hommes s’occupent de la structure et les femmes sont les petites mains, celles qui papiètent et font la couture.

Daniel Dupouet est aussi une figure du carnaval. Depuis 58 ans, c’est lui qui sculpte les grosses têtes qui déambulent entre les chars.

Le périmètre du défilé

Afin que les visiteurs et participants puissent profiter à loisir des défilés du Carnaval, de jour le dimanche 7 avril et de nuit le vendredi 13 avril, Nantes Métropole informe qu’un périmètre de sécurité ainsi que des mesures de circulation et de stationnement sont mises en place, dans le centre-ville de Nantes.Départ des défilés Cours Saint-André : à 14h30, le 7 avril et à 21h le 13 avril.

Le tracé bleu représente le parcours du Carnaval pour les deux dates.

Le dispositif de sécurité, symbolisé par des sens interdits, implique la fermeture totale du périmètre dédié aux défilés, avec :
- le 7 avril : fermeture progressive du périmètre entre 7h et 12h30. Fermeture totale à 12h30.
Réouverture progressive du périmètre à partir de 19H.
- le 13 avril : Fermeture progressive entre 14h et 19h. Fermeture totale à 19h. Réouverture
progressive du périmètre à partir de 1h du matin, le dimanche 14 avril.
Durant la fermeture totale, l’accès du périmètre est interdit. En cas d’urgence, contacter le 18.
Sur le parcours du défilé (ligne bleue) :
> Interdiction de stationner (avec risque d’enlèvement et de mise en fourrière),
> Le stationnement restera autorisé à l’intérieur du périmètre (mais sorties impossibles),
> Accès aux garages interdit (entrées et sorties),
> Bacs à déchets : ceux encore présents sur l’espace public après 21h seront retirés, les vendredis 5 et 12 avril.
L’accès au Cours Saint- André sera interdit au public : le 7 avril de 8H à 20H // le samedi 13 avril de 12H jusqu’au dimanche 14 avril, à 2H30 du matin.

PARKINGS

Le dimanche 7 avril
- Parking « Talensac », entrées et sorties uniquement par la place Saint Similien, entre 12h et 20h,
- Parking « Bretagne », entrées et sorties uniquement par la place Bretagne, entre 12h et 20h,
- Parking « Decré-Bouffay », accès uniquement jusqu’à 12h et sorties uniquement par les rues
Fénélon et Beausoleil,
- Parking « Cathédrale », pas d’accès possible par la rue Tournefort entre 12h et 20h et par la rue
Sully entre 14h30 et 16h.
Du samedi 13 avril à 19h au dimanche 14 avril à 1h du matin
- Parking « Talensac », entrées et sorties uniquement par la place Saint Similien,
- Parking « Bretagne », entrées et sorties uniquement par la place Bretagne,
- Parking « Decré-Bouffay », accès au parking uniquement jusqu’à 19h et sorties uniquement par les
rues Fénélon et Beausoleil,
- Parking « Cathédrale », pas d’accès possible rue Tournefort : entre 19h et 1h, le samedi 13 avril. Et
rue Sully, entre 21h et 23h le dimanche 14 avril.

Carnaval aussi à Cholet dimanche

A Cholet, le carnaval partira de la Gare, via la place St Pierre, pour une arrivée près des Halles. A Nantes un périmètre de sécurité ainsi que des mesures de circulation et de stationnement sont mises en place, dans le centre-ville pour permettre le défilé des chars en toute sécurité. Départ des défilés Cours Saint-André à 14h30 dimanche, et à 21h le 13 avril.