Actualités régionales

Nantes à l’heure du déconfinement

07 mai 2020 à 10h05 Par Emilie PLANTARD
Crédit photo : @Hit West

La ville de Nantes a établi un plan de sortie de confinement progressif, en fonction des recommandations du gouvernement. La vie va reprendre pour les habitants et les travailleurs, mais pas tout à fait normalement.

Première différence de taille avec la vie d'avant, le port du masque obligatoire dans les transports en commun. Nantes avait annoncé rapidement la distribution de 600.000 masques en tissu lavables pour équiper ses habitants. A ce jour, 70% d’entre eux ont été acheminés vers La Poste, en fonction du fichier de la taxe d’habitation. Cependant, pour tous ceux qui passeraient dans les failles de ce recensement, 6 points de collecte seront mis en place dans des gymnases de la ville. Y compris des masques pour enfant qui eux, ne sont pas systématiquement délivrés. Johanna Rolland, maire de Nantes, a donné une conférence de presse ce mercredi :

Écouter le podcast

"Les masques enfant sont fortement déconseillés pour les enfants de moins de 6 ans. Ensuite pour les enfants d’âge élémentaire, les masques ne sont pas conseillés, en revanche on peut imaginer qu’il y a quelques situations où parce qu’ils peuvent être utiles, y compris quand l’enfant prend le tramway avec son parent. Donc la ville a fait le choix de passer commande pour des masques enfant, et pour les familles qui le souhaiteraient, ce sera également dans les 6 lieux municipaux, ils seront donc ouverts à compter du 15 mai."

Le vélo plus que la voiture

Un autre point important de ce plan de déconfinement réside dans la circulation des citoyens. Dès le 11 mai, les transports publics circuleront à 75% de leur capacité normale. Cependant, un siège sur 2 sera condamné et il est conseillé de respecter les distances de sécurité préconisées. Aussi, la ville va favoriser au maximum les déplacements doux, à pied ou à vélo, afin que ceux qui peuvent les privilégier, le fasse. Pour la circulation à vélo, des aménagements provisoires vont être mis en place dès le 11 mai pour sécuriser certains axes. Des aides incitatives vont également être mises en place.

Écouter le podcast

"Ce que nous voulons aussi clairement c’est renforcer l’usage du vélo et nous savons que la question tarifaire elle compte. Donc nous allons réduire de 50% le tarif de l’abonnement Bicloo. Par ailleurs la métropole va mettre en place 2 aides. La première qui va venir abonder l’aide de l’Etat qui a été annoncée pour la remise en état des vélos jusqu’à 100 euros. D’autre part nous allons aider à l’achat d’un vélo électrique jusqu’à 200 euros. L’autre idée c’est de les mettre en place jusqu’en septembre, et ensemble on évalue et on ajuste si nécessaire."

Un soutient à la culture

Les parcs et jardins vont ouvrir au public à partir du 13 mai, la mairie centrale, à partir du 18 mai. En revanche, les médiathèques ne pourront être accessibles à partir du 11 mai et un système de prêt en mode drive va être mis en place à partir de Juin. Et la mairie veut également faire un effort pour l’offre culturelle.

Écouter le podcast

"En ce qui concerne les musées, et en attente des précisions des consignes nationales, on est plutôt sur une projection d’ouverture à fin juin, début juillet. En revanche, nous nous mettons en situation d’ouvrir plusieurs lieux d’exposition. Tout simplement parce que nous voulons que la culture puisse reprendre ses droits. Et puis parce que c’est aussi un enjeu de soutien aux artistes et vous savez à quel point ce sujet est important. C’est le cas pour le Temple du Goût, du lieu d’expo du LU, l’atelier Lebras, qui rouvriront dès début juin, dans le respect des règles sanitaires"

Le Voyage à Nantes sera quant à lui décalé. Le rendez-vous estival de l’art contemporain dans la ville s’étalera du 8 août au 27 septembre 2020.