Mutations: les syndicats enseignants vent debout à Nantes

4 juillet 2016 à 5h35 par La rédaction

HIT WEST
En Loire-Atlantique, les syndicats enseignants vent debout face à l’inspecteur d’Académie, qui je cite « ne tient pas ses engagements en matière de mutations des personnels du premier degré ». Ils rappellent les dysfonctionnements constatés à la rentrée 2015 : 400 enseignants sans poste la veille de la rentrée. Les syndicats ont boycotté la dernière Commission paritaire du 30 juin dernier et demandent audience à la Ministre de l’Education Nationale.

En congrès à Nantes, les Réseaux d'aide spécialisée aux enfants en difficulté ont alerté le GVT sur la baisse du nombre de rééducateurs ces 10 dernières années. La France comptait 3 810 rééducateurs en 2006, contre 1 706 l’an dernier. Autre inquiétude, ""la refonte de la formation des rééducateurs.