Pays de la Loire

Municipales : le point du second tour à La Baule

15 juin 2020 à 11h00 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Mairie de La Baule (Dolorès Charles)

La campagne officielle démarre ce lundi en France. Après Lorient, direction La Baule avec les trois candidats en lice au second tour des élections municipales.

C’est aujourd’hui (15 juin) le lancement de la campagne officielle des élections municipales 2020, dont le dénouement est prévu le dimanche 28 juin, à l’issue du second tour, un second tour confirmé hier soir par le président Emmanuel Macron. Quinze jours de campagne, dans un contexte sanitaire inédit pour les candidats et candidates, qui doivent innover pour aller à la rencontre des électeurs... et faire en sorte que l’abstention soit moins importante qu’au premier tour (*).

TROIS CANDIDATS A LA BAULE

A La Baule, 15 000 habitants en hiver, la participation a atteint 45 % à la mi-mars. Cette élection sonne la fin d’un règne, celui d’Yves Métaireau maire depuis 1995, et qui ne se représente pas. En lice pour lui succéder trois candidats : Franck Louvrier (à la tête d’une liste d’Union de la Droite), Anne Boyé (à la tête d’une liste d’union à gauche) et Jean-Yves Gontier (LREM).

JEAN-YVES GONTIER

Pendant l’entre deux-tous, le marcheur s’est allié au DVD Xavier de Zuchowicz. Une alliance « de circonstance » dénoncée par son principal rival Franck Louvrier. Ecoutez Jean-Yves Gontier joint par Dolorès Charles :

Écouter le podcast

« C’est pas du tout une alliance par dépit, ce n’est pas un calcul pour additionner nos scores, c'est vraiment une alliance qui a du sens, qui s’est faite autour de valeurs communes fortes, le sens du service public. Nous sommes Xavier De Zuchowicz et moi tous deux issus de la société civile, nous ne sommes pas des professionnels de la politique, nous incarnons tous les deux une droite modérée, une droite ouverte, une droite progressiste… J'ai toujours été le candidat du rassemblement, simplement le contexte politique a changé avec la crise, et aujourd'hui l’heure est à l'union, l’heure est à la concorde.»

Pourquoi pas une alliance dès le premier tour ?

Pour Jean-Yves Gontier, chacun portait en 2018 une ambition différente et légitime : « lui le renouveau et le dynamisme et l’autre (Xavier De Zuchowicz) l’expérience et l’ancienneté… Le deuxième tour étant toujours une deuxième étape, ces deux ambitions se retrouvent et se réunissent. »

Que retenir du programme de cette liste fusionnée ? Voici les principales mesures avec la tête de liste Jean-Yves Gontier :

Écouter le podcast

« Nous préserverons la santé des Baulois et nous allons nous doter d’une maison médicale de santé, une deuxième mesure phare consiste à revitaliser l’économie locale, dynamiser le commerce de proximité et nous recruterons un manager de centre-ville pour redynamiser la vie commerciale du centre-ville. Nous allons ensuite soutenir les acteurs économiques du tourisme en proposant par exemple d’alléger ou de supprimer certaines taxes, et j’ai à cœur également de faire de la Baule une ville écologique, et j’instaurerai une règle verte qui permettra d’assortir tous les projets portés par la municipalité d’une étude d’impact sur notre environnement. »

ANNE BOYE

La campagne sera différente du premier tour, la crise du covid-19 est passée par là. Pour Anne Boyé à la tête d'une liste d'union à gauche, il faudra faire avec les outils numériques, et se rendre à la rencontre des Baulois sur les marchés et les places, tout en respectant les gestes barrières :

Écouter le podcast

"La campagne est évidemment extrêmement particulière d'abord parce qu'en général le second tour suit immédiatement le premier tour, on est sur la lancée, et là il faut remobiliser les troupes, c'est déjà quelque chose, et évidemment la crise sanitaire laisse des traces. Pour le public, il va falloir remobiliser. Il y avait déjà eu une grosse abstention : beaucoup de gens n'étaient pas venus voter au premier tour, donc nous espérons remobiliser pour le second tour... et puis évidemment tous les moyens traditionnels pour faire connaître notre programme sont un peu difficiles à mettre en oeuvre. Nous, nous sommes interdits par exemple de distribuer des tracts dans les boîtes aux lettres, pour des raisons sanitaires et le respect des gens, donc il faut trouver d'autres moyens."

Son programme reste quasi identique à celui présenté au premier tour, mais des mesures seront approfondies. Sur le plan de la santé, elle souhaite la création d'un centre de la santé, géré par des associations, des mesures en faveur du grand âge et de la dépendance. Pour les plus jeunes, une aide aux devoirs ou un accompagnement du travail lors de la prochaine rentrée scolaire. Sur le plan économique, Anne Boyé veut "sauver la saison du CHR et faire revenir la clientèle en proposant notamment des animations estivales.

Un sacré challenge pour la gauche

Dans cette cité Bauloise dirigée longtemps par la droite, le challenge s'annonce délicat pour Anne Boyé :

Écouter le podcast

"c'est évidemment un challenge, mais on nous aurons à coeur de montrer que notre programme est un programme pour tous les Baulois et les Bauloises et nous nous considérons que nous répondons à toutes les problématiques de La Baule, quelques soient les tranches d'âge et la situation économique, et nous sommes presque le seul programme (on dirait) qui peut construire le monde d'après, pour donner une autre image de La Baule et faire une ville dynamique, axée sur beaucoup de problématiques qui vont venir dans les crises qu'on vit actuellement, qu'on a vécu et qu'on vit toujours..."

FRANCK LOUVRIER

Depuis le premier tour, Franck Louvrier, qui part favori le dimanche 28 juin prochain avec plus de 37% des voix enregistrées, a fait évoluer son programme, avec 16 mesures en faveur des entreprises ou du secteur touristique.

Écouter le podcast

"Seize mesures qui répondent à la fois à la crise sanitaire et économique, qui permettent aux entreprises par exemple d'avoir rapidement un guichet unique parce qu'elles vont être confrontées à des difficultés économiques, et puis aussi d'autres mesures comme un plan d'urgence sur le tourisme d'affaires... On mettre aussi en place des stewarts baulois, pour informer et orienter les touristes, comme il en existe à Arcachon... Vous voyez de nombreuses mesures.. On aura aussi à mettre en place rapidement un conseil pour l'environnement marin, pout tous les enjeux de lutte contre la pollution des océans, contre cette pollution au quotidien et puis aussi le respect de la biodiversité ... 16 mesures qui vont et être déclinée pendant les jours qui viennent...."

Deux mandats au moins ?

Après Yves Métaireau, qui a souhaité tourner la page de la mairie, c'est une autre page qui s'ouvre pour la Baule. Franck Louvier (LR) souhaite s'engager pour au moins deux mandats.

Écouter le podcast

"C'est une autre page qui s'ouvre pour les années à venir. Moi, je suis candidat comme je le dis souvent dans la perspective d'au moins deux mandats parce que je pense qu'il y a énormément de projets à mettre en place... donc il faut à la fois la durée et aussi la préparation. Cette préparation là elle est faite depuis des années, avec un programme très riche, avec de nombreuses propositions à la fois sur le développement, sur la protection sur l'animation, sur la maîtrise de l'ensemble des enjeux et je pense notamment à la fiscalité car il faut bien sûr limiter toute augmentation de la fiscalité. Eviter que eux les impôts augmentent parce qu'on sait très bien qu'aujourd'hui ils frappent particulièrement les habitants..."

1er tour des municipales 2020

Taux de participation : 45,20% (*), votes nuls : 1,71% et votes blancs : 0,75%

Résultats des candidats du 1er tour :

Franck LOUVRIER (Union D.) : 37,7 % (2 589 voix)
Jean-Yves GONTIER (LRM) : 26,9 % (1 847 voix)
Xavier DE ZUCHOWICZ (Div. D.) : 14,5 % (999 voix)
Anne BOYE : 11,5% (789 voix)
Didier VERNET (RN) : 5,1 % (352 voix)
Sandrine JOSSO (Div C.) : 4,1 % (286 voix)