Pays de la Loire

Municipales : enjeux dans le Maine-et-Loire

16 janvier 2020 à 10h49 Par Dolorès CHARLES
Angers
Crédit photo : Hit West (archives)

Les élections municipales : émission spéciale comme chaque mercredi, jusqu’au 12 février sur Hit West, dans « Sur place ou à emporter » entre midi et 14h. Aujourd’hui focus sur la thématique de l’attractivité dans les villes ou les enjeux dans le Maine et Loire.

Les enjeux Pour Benoît Guérin, directeur départemental chez Ouest-France … à Angers comme à Cholet, les maires sortants ont plutôt une voie toute tracée, même si une surprise est toujours possible. Soutenu par les partis LR et La REM, Christophe Béchu DVD à Angers n’a pas trop de souci à se faire pour le premier tour des élections municipales du 15 mars prochain.

Écouter le podcast

"Ce n'est pas une voie toute tracée, c'est quasiment une autoroute pour Christophe Béchu, puisqu'on voit mal comment il pourrait ne pas être réélu, en 2020. Tous les feux sont au vert et ils sont à tel point au vert, qu'il est vraiment en train de verdir sa compagne, puisqu'il s'est entouré de Corinne Bouchoux une ex-sénatrice ex europe-écologie (EELV), pas vraiment sa famille politique, et qui lui permet d'avoir un atout supplémentaire dans sa campagne..."

Une gauche éclatée

Face à Christophe Béchu, peu d’opposition dans cette ville pourtant longtemps menée et dominée par la gauche.

Écouter le podcast

"C'est sans doute ce qui est terrible pour cette ville qui a été gouvernée pendant des dizaines d'années par la gauche, c'est que la gauche apparait  complètement éclatée. Vous avez d'un côté Silvia Camara-Tombini et Stéphane Lefloch, qui forment un binôme ... hérité des années socialistes mais qui semble assez peu armé pour concurrencer Christophe Béchu... et vous avez une autre liste qui sea pilotée par un illustre inconnu : Yves Aurégan, qui est un militant écologiste de longue date, âgé de 57 ans et inconnu des angevins. C'est lui qiu pilotera la liste Europe-ecologie Génération Point S mais on voit mal clairement comment il pourrait avec son inexpérience et son manque de notoriété pouvoir concurrencer Christophe Béchu ... et il y aura sans doute d'autres listes à gauche, probablement emmenées par la France insoumise et d'autres listes d'extrême gauche.

Soutenu mais sans étiquette...

Il est en tout cas exclu qu'une candidature LR, qui pourrait concurrencer Christophe Béchu soit d'actualité ... Les Républicains comme La République en marche ont donné leur soutien à Christophe Béchu ... Autant de signes qui montrent vraisemblablement que Christophe Béchu devrait être élu assez facilement pourquoi pas dès le premier tour... ce qui contrairement à ce qu'on pourrait croire ne l'arrangerait pas... Parfois un premier tour peut donner des oppositions plus radicales et ce n'est pas exactement ce que recherche Christophé Béchu aujourd'hui."

Les listes d'opposition connues à ce jour 

"Angers écologique et solidaire" (EELV, Génération.s, PC et Nouvel Elan) avec le chercheur au CNRS Yves Aurégan. "Angers citoyenne et populaire", liste soutenue par La France insoumise, la Gauche républicaine et socialiste et le Parti animaliste... et "Aimer Angers", portée par l’élue socialiste Silvia Camara-Tombini et Stéphane Lefloch (ancien militant d’Europe Ecologie).

Saumur à droite ... sauf surprise

Il y a sans doute avec Angers et Cholet puisque ce sera plus serré, mais la Ville de Saumur sauf surprise devrait rester à droite également. Pour rappel, Jackie Goulet n'a pas été élu au suffrage universel, il a perdu face à Jean-Michel Marchand en 2014, et il a été élu par le Conseil municipal, parce ce que Jean-Michel Marchand prenait la tête de l'agglomération. Jackie Goulet est devenu maire de Saumur en 2017, mais ce sera sa première campagne en tant que maire sortant... Quelles sont ses chances avec Benoît Guérin (DD Ouest-France 49).

Écouter le podcast

"Il y aura plus de suspense à Saumur qu'à Angers ou Cholet, mais il est favori pour plusieurs raisons... d'abord parce qu'il est très présent dans sa commune. Il est également présent à Saumur depuis longtemps, et puis Jackie Goulet est en train de transformer (de la même manière que Gilles Bourdouleix à Cholet ou Christophe Béchu à Angers) sa ville. Sumur comme Cholet bénéficient du dispositif "coeur de ville", qui en fait permet d'avoir une enveloppe de l'Etat et de transformer en profondeur un centre-ville, qui parfois est un peu mourant ou en difficultés... et donc Jackie Goulet bénéficie de la vaste transformation de la Ville... cela le rend favori, mais il aura face à lui, Bertrand Chandouineau qui n'est pas forcément connu mais qui espère fédérer la droite et à Saumur il y a une droite toujours présente autour de lui ...

Pour le reste, c'est un peu l'inconnu Bertrand Chandouineau n'a pas une notoriété suffisante, donc on imagine que cela va être compliqué mais il peut y avoir une surprise à Saumur mais Jackie Goulet reste pour autant favori à ce jour (janvier 2020). "

Un département de centre-droit

A Cholet, Gilles Bourdouleix qui vient d’annoncer sa candidature est en bonne position également pour briguer un 5ème mandat. Avec le Segréen et le Saumurois, le Maine-et-Loire resterait à l’issue du second tour des Municipales (le 22 mars), un département plutôt au centre-droit sur l’échiquier politique. Le DD de Ouest France dans le ML, Benoît Guérin joint par Dolorès Charles.

Écouter le podcast

"Une étiquette politique aux Municipales ce n'est pas toujours ce qui marche en général. On dit qu'on ne fait pas de politique au niveau local, ça évite de dire pour qui on vote au niveau national, et ça évite d'être trop clivant. Mais oui très clairement, il y a plutôt un terreau de centre droit, ça toujours été ce terreau dans le Maine-et-loire qui est une terre démocrate-chrétienne ... maintenant pour certains candidats ce sera son doute plus difficile à dire puisque vous avez vraiment des candidats qui ne sont pas encore étiquetés politiquement, et qui n'avaient pas de vie politique avant de s'engager - il y en a quelques-uns dans le Maine-et-loire - mais oui très clairement ça reste du centre droit en majorité."

Segré - 15 communes appelées à voter

Enfin à Segré... ce sera compliqué car la commune est devenue "nouvelle". Le maire sortant Gilles Grimaud ne se représente pas, c'est son adjointe qui représentera la majorité sortante. La ville du Nord-Anjou fait partie des particularités du Maine-et-Loire.

Écouter le podcast

"... Segré n'existe plus aujourd'hui, ce sera Segré-en-Anjou Bleu... et là on passe à une autre dimension puisque vous aurez 15 communes qui correspondent au territoire qui vont voter... Il va falloir réunir 69 élus et on est typiquement dans le profil de ces grandes communes rurales, où à la fois il va être compliqué de réunir plusieurs listes, puisse Segré-en-Anjou Bleu va passer d'un peu plus de 200 élus (c'est énorme, il fallait ouvrir des gymnases pour faire des concerts municipaux !) à 69 élus, une assemblée beaucoup plus réduite..."

Benoît Guérin, directeur départemental de Ouest-France dans le Maine-et-Loire, avec Dolorès Charles.