Mondial : 3/3 pour les Français avant l'Allemagne ce soir

15 janvier 2019 à 4h21 par Dolorès CHARLES

Le Mondial de handball masculin, et le championnat de LFH.

HIT WEST
Crédit: @FRAHandball

Le Mondial de handball, et de 3 sur 3 pour les Français qui malgré une entame de match compliquée ont battu les Coréens 34-23, après le Brésil et la Serbie. Ce soir, place au choc de ce groupe A : France-Allemagne à 20h30.

Une rencontre à suivre en direct sur beIN SPORTS 1.

Retour sur le match

Une Corée unifiée et très unie

Vincent Gérard, Michaël Guigou, Timothey N’Guessan, Luka Karabatic, Kentin Mahé (avec Ludovic Fabregas), Nedim Remili et Luc Abalo entament ce 3e match de la compétition. Cette affiche historique justifie-t-elle ces cinq premières minutes brouillonnes ? Luka Karabatic ouvre finalement le score à la 5e minute et rapidement le score s’égrène en faveur de l’équipe de France (4-1, 8e). Park Kwangsoon, joueur nord-coréen, inscrit le 2e but de sa formation. La Corée unifiée compte sur une petite centaine de supporters rassemblés derrière la bannière qui met en avant la fusion des 2 Corée. Luka Karabatic enfile les buts (3 buts en 12 minutes) et les Bleus comptent 4 buts d’avance après 15 minutes (8-4). Vincent Gérard a déjà réalisé 6 arrêts. Kang Tan et Kim Dongmyung rapprochent leur formation à -2 (9-7, 19e).

L’exclusion de Nedim Remili permet aux Coréens de revenir sur les talons des champions du monde… et d’enflammer le public allemand pourtant assommé par le nul concédé face aux Russes. Les Coréens s’enflamment et signent un 3-0 : ils égalisent (10-10, 22e) puis 11-11 (23e), enfin 12-12 (25e) après le 5e but de Kim Dingmyung. Luc Abalo s’emploie sur l’aile droite pour remettre son équipe devant mais les Coréens, en réussite, restent au contact. Les Bleus regagnent les vestiaires avec une unité d’avance (17-16). Didier Dinart et Guillaume Gille ont du boulot dans le vestiaire.

Enfin au-dessus

La 2e période repart sur le même rythme. L’équipe de France n’arrive pas à se détacher face à ces Coréens qui jouent crânement leur chance. Les Bleus s’emploient pour ne pas rester sous la menace asiatique. Cyril Dumoulin, entré au soutien de Vincent Gérard en 1e période, stoppe un 4e ballon, cette fois sur jet de 7m. Les champions du monde en titre sont piqués par le public, un brin chambreur, qui reprend volontiers « Korea - Korea ». Nedim Remili inscrit le 25e but et porte l’écart à +5 (25-20, 45e). Le Parisien récidive et le score est enfin plus conforme au statut des deux équipes. Kentin Mahé réalise un joli numéro pour battre Park Jaeyong : c’est le 6e but du joueur de Veszprem. Pendant 12 minutes, les Coréens ne trouvent plus la faille. Forcément, les Bleus en profitent pour prendre le large (30-21, 53e). Surtout, rendre une copie plus propre que celle de la première période bafouillée. Les Coréens butent sur la défense tricolore et l'équipe de France finit par s'imposer, sans vraiment briller, par 34 à 23.

L'Allemagne présentée par Guillaume Gille

(Entraîneur Adjoint et préparateur physique)

L’équipe d’Allemagne affiche beaucoup d’allant et d’envie à disputer ce Mondial à la maison. Les joueurs sont remplis d’une énergie qui les porte beaucoup. Rapidement, lors de leurs précédents matches, ils ont eu besoin de chauffer l’atmosphère et une volonté de proximité avec le public. Demain soir, les Allemands chercheront à faire vibrer cette salle. Au regard de l’enjeu, c’est un véritable défi de les affronter devant leurs supporters. Tout handballeur qui endosse le maillot de l’équipe de France sait que ce sera un super match de hand à vivre dans une ambiance fantastique.
Ce match est le premier tournant de la compétition, un vrai test face au pays hôte. L’Allemagne est un adversaire direct pour accéder au tour principal avec nous. Pour autant, ce n’est pas un match couperet mais il déterminera notre place et notre nombre de points pour la suite.
Ce groupe est issu de l’ère Dagur Sigurdsson et aujourd’hui Christian Prokov s’appuie sur même noyau.

Après les difficultés lors du Mondial 2017 consécutives à beaucoup de changement, l’union sacrée est déclarée autour d’un groupe renouvelé et renforcé. L’équipe allemande oppose une densité physique et elle défend bien, avec une qualité de déplacements. Elle nous ressemble un peu dans ce secteur. Elle s’appuie sur deux excellents gardiens capables d’avoir une grande influence sur le sort d’un match : Silvio Heinevetter et Andreas Wolff. Il y a aussi les deux flèches que sont Uwe Gensheimer et Patrick Groetzki. L’un des enjeux sera notre capacité à bien attaquer et à ne pas perdre beaucoup de ballons.

Les cinq dernières confrontations

27-01-08 - Norvège : 36-26 - Euro en Norvège (places 3-4)
24-01-10 - Autriche : 24-22 - Euro en Autriche (tour principal)
19-01-11 - Suède : 30-23 - Mondial en Suède (tour préliminaire)
18-01-13 - Espagne : 30-32 - Mondial en Espagne (1er tour)
19-08-16 - Rio : 29-28 - Jeux Olympiques (Demi-finale)

Bilan pour la France : 50 rencontres - 24 victoires - 6 nuls - 20 défaites

Le championnat féminin

Chez les filles, le NAHB s’est imposé sur le fil 30-29 face à Fleury à Mangin, pour la 13ème journée du championnat de LFH. Elles sont 5èmes du classement, et les Brestoises 2èmes derrière Metz. Les filles du BBH ont fait le travail à Dijon samedi. Victoire 32 à 22. Prochain match samedi à domicile contre Paris 92. Nantes ira à Besançon, le 30 janvier.