Michelin aidera financièrement le territoire de La Roche

30 juin 2020 à 16h13 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Pixabay

Le groupe de pneumatiques et l’Etat ont signé ce mardi en Préfecture de Vendée la convention de revitalisation du bassin d’emploi, consécutive à la décision de fermer l'usine de La Roche-sur-Yon courant 2020.

A La Roche-sur-Yon, où l’usine Michelin est appelée à fermer d’ici la fin de l’année, le groupe et l’Etat ont signé ce mardi la convention de revitalisation du bassin d’emploi. Michelin qui a avancé des difficultés structurelles mondiales du marché des pneus poids lourd haut de gamme, notamment en Europe, pour justifier sa décision, s’engage à aider sur 3 ans à la création d’autant d’emplois que ceux perdus du fait de la fermeture du site. Au total 619 salariés sont touchés. Cette aide financière s’élève à 3,7 millions d'euros :

- "72% seront consacrés au soutien direct d’aide à la création d’emplois sur le territoire, majoritairement dans le cadre de subventions mais aussi dans le cadre de prêts participatifs ou d’aides à l’aménagement d’infrastructures.

- 28% seront affectés à des aides indirectes : études, accompagnement des maîtres d’ouvrage, fond mutualisé départemental de revitalisation, aides techniques, maîtrise d’ouvrage de la revitalisation."

Des créations d'emploi sur le secteur Yonnais

"Les créations d’emplois à soutenir sont ceux de la zone d’emploi de La Roche-sur-Yon, dont le périmètre géographique s’appuie dans un souci de cohérence territoriale sur les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) : la communauté d’agglomération de La Roche-sur-Yon, les communautés de communes de Vie et Boulogne, Pays de Chantonnay, Sud Vendée Littoral, Vendée Grand Littoral et Pays des Achards.

Ce périmètre sera étendu à l’ensemble du département dans le cadre de la quote-part financière versée par Michelin à hauteur de 350 000 € au fond mutualisé départemental de revitalisation déjà existant et géré par la Chambre de commerce et d’industrie de la Vendée."

Un comité de pilotage

Un comité de pilotage se réunira début juillet, et il suivra l’évolution de la réalisation opérationnelle de cette convention bilatérale.