Meurtre de St-Georges de Pointindoux : le père avait alerté les services sociaux

12 septembre 2014 à 1h43 par La rédaction

HIT WEST
La mort de la fillette décédée après des jours de torture en Vendée, à Saint-Georges-de-Pointindoux. Son père avait alerté les services sociaux du Val de Marne dès la fin 2011, mais ils avaient conclu à une ""relation mère-enfant satisfaisante"". La mère de 22 ans, qui a reconnu l’étranglement d’Angèle 4 ans, a été mise en examen et incarcérée pour meurtre et actes de torture mercredi soir. Son compagnon, accusé d’actes de barbarie a lui aussi été placé en détention.