Métro de Rennes : la station Gares rouvre ses portes aujourd'hui

1er septembre 2017 à 0h50 par Alexandra BRUNOIS

A Rennes, la station de métro Gares rouvre ses portes aujourd'hui. Un accueil spécifique des voyageurs est mis en place pour l'occasion ce vendredi. Au programme : animations et cadeaux.

HIT WEST

Les Rennais l'attendaient... La station de métro de la gare de Rennes réouvre ce vendredi matin... et marque une étape dans le vaste chantier de la Nouvelle Gare. Le chantier n'est pas terminé, mais les usagers vont pouvoir découvrir la fameuse salle d'échanges, point névralgique du dispositif, comme le décrit Pascal Croce, directeur du projet gare de Rennes pour la SNCF, au micro de Yann Launay



Écouter le podcast
"cette salle va pouvoir relier tous les modes de transport : la gare, la gare routière, les bus, les vélos... le tout dans un enrivonnement très aéré, sous une toiture translucide, qui va permettre d'apporter un maximum de lumière et de chaleur."


 
Un accueil spécifique des voyageurs est mis en place ce vendredi, pour l'ouverture de la station metro-gare, avec des animations et même des cadeaux...
 
 
Le réseau des transports en commun de Rennes lui est plébiscité par les habitants... Le réseau Star place Rennes à la 5ème positin nationale, en nombre de voyages par habitant. Quelques lignes de bus supplémentaires font leur apparition en cette rentrée. Mais, le réseau Star veut développer aussi les modes de transport "doux", comme le souligne Jean-Jacques Bernard, vice-président de Rennes Métropole, en charge des transorts.
 
Écouter le podcast
"On doit mettre l'accent sur l'ensemble des mobilités, y compris les mobilités actives : le vélo électrique, le co-voiturage de proximité, une expérience spécifique est d'ailleurs mise en place sur la commune d'Acigné, pour avoir un nombre plus important de personnes dans les voitures aux heures de pointe."



Une réflexion est en cours entre Rennes Métropole, le Finistère et Nantes Métropole, pour promouvoir le co-voiturage de proximité... Le co-voiturage sur quelques km pour lequel l'offre reste pour l'instant faible, sur le net. Il faut dire que l'intérêt économique, pour le conducteur, est limitée. Et pour Jean-Jacques Bernard, il faut donc imaginer des incitations...
 
Écouter le podcast
"De la même manière que l'on réserve aujourd'hui des places de parking aux co-voitureurs, il s'agit de réfléchir à la façon de rendre attractif le fait de proposer du covoiturage de courte distance, et surtout être en complémentarité avec les autres offres de transport en commun".