Bretagne

Météo : On va mieux respirer en août !

06 août 2019 à 11h39 Par Emilie PLANTARD
Crédit photo : Pixabay

Après un début d’été caniculaire, les prévisionnistes de Météo France annoncent un changement de temps. Un (petit) soulagement pour les jardiniers… Un peu moins pour les vacanciers !

Ah ce mois de Juillet… Son ensoleillement prolongé, ses records de chaleur et cette absence quasi-totale de pluie. Un bonheur pour les vacanciers de l’ouest qui ont trouvé refuge sur les côtes bretonnes et ligériennes, sensiblement moins chaudes que celles du sud de la France. Et bien c’est terminé ! Le mois d’août amène une nouvelle configuration, bien plus océanique. Philippe Bleuse est prévisionniste pour Météo France à Rennes, il détaille cette nouvelle configuration atmosphérique :

Écouter le podcast

"On va changer de régime de temps, en l’occurrence un régime océanique avec des températures modérées et des perturbations atténuées. Donc il y aura probablement un peu de pluie avec un caractère orageux, sans être très méchant. C’est toujours désagréable pour les gens en vacances mais ce n’est pas de nature à remédier à l’état de sécheresse qui commence à s’affirmer sérieusement. Ce fameux régime océanique semble perdurer jusqu’à la mi-août et même au-delà, donc dans ce genre de régime on a des périodes de quelques jours agréables, ensoleillés avec des températures modérées qui dépassent guère les 24-25 degrés… Et puis on peut avoir des perturbations sous forme atténuée qui pendant 1 ou 2 jours vont amener un ciel nuageux avec des pluies pas très intenses."

Trop beau en juillet ?

On va donc retrouver un temps qu’on connaît bien dans l’ouest de la France, une alternance de météo tantôt ensoleillée, tantôt nuageuse. Retour à la normal ? Pas forcément. Dès la fin juin, une importante remontée d’air chaud en provenance du Sahara avait provoqué cette première vague de canicule. Rien d’inquiétant pour autant, juste un caractère relativement exceptionnel, du moins par son intensité.

Écouter le podcast

"C’est un phénomène rare, où on atteint des températures qui ponctuellement battent des records mais ce genre d’épisodes peut arriver en cours d’été. Les pics de températures ont atteint des valeurs exceptionnelles mais on a des conditions atmosphériques qui s’y prêtent. Après les problématiques liées au changement climatique, c’est que ce type d’épisodes est amené à devenir plus fréquent dans les décennies à venir."

 

Dans la configuration actuelle, difficile pour les prévisionnistes de voir une tendance au-delà du 20 août. Une canicule en fin de mois n’est pas exclue mais il n’y a aucune certitude. Seule probabilité assez forte : Pas de gros orages en perspective.