Métam-sodium : suspension jusqu'au 31 janvier 2019

26 octobre 2018 à 6h37 par Katell LAGRE / Dolorès CHARLES

Son utilisation est désormais interdite pendant trois mois, jusqu'à la fin janvier.

HIT WEST
Crédit: Pixabay

Après la prorogation de cette suspension d’utilisation jusqu’en fin d’année, décidée par le Préfet du Maine et Loire, hier, c’est le Gouvernement qui a acté l’interdiction du metam-sodium jusqu’à la fin janvier partout en France pour les maraîchers, les principaux concernés. En Anjou, le mauvais usage de ce pesticide a provoqué des intoxications légères, c’est ce qui est ressorti des contrôles menés dans les exploitations ligériennes. La réglementation n’a pas été respectée, selon le Préfet Bernard Gonzalez, pour qui "il s'agit de préserver la santé publique."

En Loire-Atlantique, la Préfète a décidé de renforcer les contrôles dans les semaines à venir dans les exploitations concernées, et les maraîchers nantais feront le point aujourd’hui.

"Le métam-sodium fait partie des substances actives les plus préoccupantes pour la santé et l'environnement", écrivent dans un communiqué conjoint les ministères de la Transition écologique et solidaire, des Solidarités et de la Santé, de l'Economie et des Finances et de l'Agriculture. Des cas d'intoxication touchant des riverains ou employés d'exploitations agricoles ont été détectés dans les départements de Maine-et-Loire et du Finistère.

Son cas examiné par l'ANSES

En parallèle, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES) ré-étudie les conditions de mise sur le marché de ce produit.