Macron fait des déçus à Angers

1er mars 2017 à 5h58 par Dolorès CHARLES

HIT WEST

La Présidentielle 2017 avec le meeting d’hier soir à Angers du candidat Emmanuel Macron, dont le mouvement En Marche ! compte plus de 6.000 adhérents dans la région. L’ancien ministre de l’économie s’est déclaré pour l'indépendance de chaque pouvoir y compris judiciaire, un pouvoir mis à mal par ses concurrents, les candidats François Fillon et Marine Le Pen. Sur le travail, il a défendu la généralisation de l'assurance-chômage à tous les actifs, et s’est dit pour la suppression du RSI et du Crédit impôt compétitivité emploi, mis en place sous Jean-Marc Ayrault. Mais c’est demain qu’il doit présenter son programme, son « contrat avec la nation. »

Beaucoup de déçus, si Emmanuel Macron a réuni 2.000 personnes hier soir au Centre des congrès, des dizaines n’ont pu rentrer et suivre son discours à l'intérieur. La faute à un trop grand surbooking des organisateurs. Sa visite en Mayenne l’après-midi était axée sur l’agriculture. Aux côtés du député européen Jean Arthuis, le candidat a fait des propositions : il prévoit un plan d’investissement de 5 milliards d’euros, destiné à moderniser les exploitations.

Je rappelle qu’une association de Pieds-Noirs a déposé plainte pour injure contre Emmanuel Macron après ses propos sur la guerre d'Algérie, qualifiant la colonisation de crime contre l'humanité. Dans la région, Thierry Rolando, président du Cercle algérianiste et conseiller du président Bruno Retailleau a aussi porté plainte pour « injures ».