Lutte contre les rodéos dans l'Ouest

5 avril 2018 à 1h43 par Dolorès CHARLES

Hier à Saint-Nazaire, une dizaine de villes de l'Ouest avait envoyé leur représentant pour tenter de trouver des solutions face aux rodéos motorisés.

HIT WEST
C’est Rodéo drive un peu trop souvent dans l’Ouest ! Hier à Saint-Nazaire, onze villes de l’Ouest avaient envoyé leur représentant pour tenter de trouver des solutions face aux rodéos motorisés, un phénomène délinquant qui touche tout le territoire national ! Brest, La Roche-sur-Yon, Le  Mans,  Lorient,  Nantes,  Rennes, Rezé, Saint-Herblain, Saint-Brieuc, Vannes et Saint-Nazaire travaillent depuis des mois à l’élaboration d’un plan d’actions partagé… avec des mesures allant de la prévention à la répression, en passant par l’aménagement urbain (voir ci-desssous).





crédit photo : Les élus réunis hier à St Nazaire.



Hier, les Villes (et leurs représentants en sécurité publique) ont aussi alerté le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, afin de faire évoluer le cadre réglementaire sur les rodéos, afin de mieux lutter contre cette délinquance qui nuit à la qualité de vie des riverains.


Les mesures du Plan d'action :


1- Actions éducatives et de prévention
o Développer les interventions de médiateurs, de policiers municipaux ou nationaux au sein des établissements scolaires (collèges et lycées)
o Expérimenter des stages de sensibilisation à la conduite à risques sur circuits avec des partenaires comme les centres sociaux ou la prévention spécialisée.
o Demander à ce que le plan de prévention routière intègre un nouvel axe portant sur la circulation urbaine et les rodéos urbains.


2- Mobilisation des bailleurs sociaux pour localisation des véhicules et saisie
o Modifier le règlement intérieur des bailleurs sociaux pour interdire la présence de véhicules motorisés dans les espaces communs non adaptés
o Renforcer les liens avec les services de police pour la localisation de ce type de véhicules
o Médiatiser les saisies opérées


3- Usage des pouvoirs de police du Maire
o Arrêté du Maire pour interdire la circulation de mini motos et l’occupation de certains espaces extérieurs.
o Dispositif de rappel à l’ordre, via une convocation par l'adjoint à la tranquillité publique (jeunes avec les parents), au titre du trouble à la tranquillité publique et quand il n’y a pas eu de flagrant délit.


4- Aménagements urbains
o Concentrer l’intervention aux abords de lieux sensibles comme les écoles, les marchés ou rues piétonnes
o Systématiquement associer les directeurs tranquillité publique aux projets d’aménagement et d’urbanisme.
o Organiser une réflexion avec des urbanistes sur les futurs aménagements d’espaces publics permettant de prévenir les rodéos motorisés (en mobilisant le PUCA)


5- Participation citoyenne
o Proposer aux Conseils de quartiers de participer à des diagnostics locaux de sécurité ou d’être sensibilisés aux modalités de sollicitation et d’intervention des acteurs de la tranquillité publique (PM, PN, etc.) et des procédures judiciaires.
o Renforcer les modalités d’écoute et d’échange avec les habitants confrontés à ces évènements (rencontres partenariales, etc.).


6- Mode d'intervention de la Police nationale et de la Justice
o Disposer d’une cellule d’investigation et d’intervention dédiée aux rodéos dans chaque commissariat.
o Obtenir un suivi des phénomènes de rodéos avec partage des données à différentes échelles territoriales, via un observatoire local de la tranquillité publique (associant
Police nationale, SDIS, bailleurs sociaux, sociétés de transports en commun), ou via le GLTD lorsqu’il existe.
o Sensibiliser sur l’usage du 17 et revoir la procédure pour préserver la discrétion des personnes qui sollicitent une intervention (contact téléphonique sur place plutôt qu’au domicile).


7- Mobilisation des outils techniques
o Développer l’installation de caméras sur les lieux de pratique des rodéos urbains (en particulier sur les lignes de transports en commun en site propre), et plus largement exploiter les nouvelles offres technologiques (applications numériques et veille sur les réseaux sociaux).